Economie

Flag fr_FR  La Caisse d’Epargne d’Alsace à l’heure Franco-Allemande.

Dans le cadre de sa politique transfrontalière,  la Caisse d’Epargne d’Alsace a récemment signé un accord avec la Sparkasse Südliche Weinstrasse à Landau dans le Palatinat.

La Caisse d’épargne d’Alsace s’est rapproché depuis les années 1990 des Sparkassen de la région transfrontalière. L’accord signé début mars est les cinquième du genre. Son but est triple : simplifier les flux financiers aux clients de part et d’autre de la frontière, pour les entreprises permettre de suivre les opérations de financement et permettre un accès à des expertises comptables et juridiques par des correspondants bilingues.

La directrice du développement franco-allemand, Bettina Lämmel, travaille avec une équipe de 3 personnes. Le service franco-allemand traite une  centaine de clients. Deux nouvelles conventions sont prévues prochainement, à savoir avec la Sparkasse de Germersheim – Kandel et de Bühl.

La Caisse d’Epargne compte 132 agences, emploie 1.030 personnes et a réalisé en 2015 un PNB de 182 M Euros. En Allemagne, l’on compte 400 Sparkassen.

Source : Le Journal des Entreprises du 6.03.2017.

www.lejournaldesentreprises.com

Informations :  : caisse-epargne.fr 

 

Flag fr_FR  KIEHL France s’installe à Mommenheim

Après plus de 20 ans d’activité, KIEHL France vient d’emménager dans un nouveau bâtiment à Mommenheim pour accompagner son fort développement.

Fondé en 1904 à Munich par la famille KIEHL, le groupe dirigé par la quatrième génération, est un acteur incontournable dans la fabrication et la commercialisation de produits de nettoyage et d’entretien professionnels et s’est imposé comme une référence dans les secteurs de l’hygiène professionnelle et du lavage automobile. La filiale française vient d’emménager dans un nouveau bâtiment à Mommenheim qui regroupe ses trois activités. Avec une progression annuelle du chiffre d’affaires, représentant environ 100% de croissance depuis six ans, un effectif qui a doublé en dix ans et qui compte actuellement 70 personnes pour ses trois activités, KIEHL France affiche une croissance soutenue. « L’innovation et la qualité sont primordiales pour nos clients et sont les atouts indispensables pour se démarquer dans un secteur très concurrentiel » confirme Patrick Jund.

KIEHL France

A Mommenheim, le siège français du fabricant allemand de produits de nettoyage et d’entretien professionnels
En 1993, le groupe KIEHL décide d’investir en France avec la création d’une filiale à Metz dirigée par Patrick Jund, co-gérant. Installée à Brumath depuis 1998, il était temps pour KIEHL France, après plus de 20 ans d’activité et de succès professionnels, de rassembler ses équipes, jusqu’alors installées sur deux sites, et de gagner des m2 pour accompagner la croissance de ses activités. C’est ainsi qu’en novembre 2015, KIEHL France emménage dans de nouveaux locaux à Mommenheim.
Le nouveau bâtiment ultra moderne, construit en 2015, affiche une surface de 2000 m2 et répond très largement aux normes d’efficacité énergétique fixées par la Règlementation Thermique RT 2012, en cohérence avec les engagements de KIEHL en faveur d’un développement plus durable.
Les nouveaux locaux offrent des conditions de travail et de coopération optimales aux collaborateurs du siège social.

Une plateforme logistique de grande capacité
La taille de la plateforme logistique est doublée, ce qui porte sa capacité de stockage à plus de 2000 palettes, afin de répondre aux besoins de l’entreprise qui expédie en moyenne jusqu’à 70 tonnes de marchandises par semaine dans l’Hexagone et les marchés francophones en Europe, Afrique du Nord et DOM TOM.
Cette nouvelle entité de stockage et de traitement des commandes permet de garantir une disponibilité constante des produits KIEHL et de répondre aux exigences des clients.

Développement des formations et des contrats d’apprentissage
Pour assurer la formation pratique de ses clients, mais aussi pour renforcer ses compétences internes, KIEHL France a également implanté sur place son propre centre de ressources, pour dispenser des formations professionnelles. Le centre est équipé d’une salle de formation théorique et d’une salle de formation pratique sur plus de 100 m2 avec un espace restauration.

Enfin, ces nouveaux locaux ont permis à KIEHL France de traduire son engagement pour l’apprentissage, formalisé par l’embauche de nouveaux apprentis en alternance. « Le développement des contrats d’apprentissage chez KIEHL FRANCE s’inscrit pleinement dans la volonté du groupe de s’engager pour l’intégration professionnelle des jeunes » déclare Patrick Jund.
L’entreprise assure actuellement la formation professionnelle de 4 apprenties, en BTS Assistant Manager, pour les former aux métiers de l’administration des ventes.
Sa politique d’emploi en matière de handicap se traduit par la présence d’une personne handicapée dans ses effectifs. L’entreprise a procédé à l’aménagement et l’adaptation d’un poste de travail au secrétariat, avec un fauteuil électrique et un pupitre de travail adaptés au handicap du salarié.

L’activité S.A.V. à Mommenheim
KIEHL a repositionné son activité SAV par la création en 2011 de SENEDO France, société juridiquement distincte.
SENEDO France compte 34 collaborateurs à Mommenheim dont 22 techniciens.

L’accompagnement de l’ADIRA
Pour accompagner la croissance de ses activités, il était temps pour KIEHL France d’agrandir ses locaux et de rassembler ses équipes installées sur deux sites à Brumath, dans des locaux devenus trop petits. En 2013, de nouveaux terrains de construction étaient disponibles à Mommenheim avec la plateforme départementale d’activités réservée aux entreprises à potentiel de créations d’emploi, mais non à de simples déménagements d’entreprise.

Ne trouvant aucune perspective d’acquérir un terrain dans la région de Brumath, KIEHL France envisageait de quitter le Nord de l’Alsace. Grâce à la rencontre avec Jean-Michel Staerlé, la situation a pu être débloquée et KIEHL France a pu acquérir un terrain sur la plateforme départementale d’activités de Mommenheim.

Ainsi, KIEHL France est fier d’avoir contribué au développement du tissu économique local avec la création de 16 emplois depuis 2014.

– See more at: http://www.adira.com/quoi-de-neuf/kiehl-france-se-developpe-a-mommenheim.html#sthash.WGJ0GVAV.dpuf

Source : ADIRA, Agence de développement d’Alsace

www.adira.com

Contact : jean-michel.staerle@adira.com

Flag fr_FR  Plongez au coeur de l’industrie à Haguenau le 18 mars 2017

Les entreprises industrielles du territoire vous proposent de découvrir leurs métiers, savoir-faire et produits d’exception, samedi 18 mars de 10h à 17h à la Halle aux Houblons de Haguenau.

Ce showroom industriel « Plongez au coeur de l’industrie » impressionnera petits et grands par la qualité des produits et process exposés : la démineuse SDZ, l’hélicoptère Gazelle, le robot NAO, les lunettes 3D… De quoi vous émerveiller et peut-être susciter de nouvelles vocations chez les jeunes en phase d’orientation professionnelle.

Spectacle « Drum Show », par la compagnie Ulik Robotik, à 11h, 14h30 et 16h.

Les entreprises présentes :
Alstom, l’aviation légère de l’Armée de Terre, Cefa, Etesia, Isri, Mondelez, Norcan, Safran, Landing Systems, Sarel – Groupe Schneider Electric,  Schaeffler France, Sew Usocome, Siemens.

Petite restauration sur place

Vous venez en voiture ?
Profitez de la 1ère heure gratuite dans les parkings à barrière de Haguenau
– Parking Halle aux Houblons (à 50 m)
– Parking Quai des Pêcheurs (à 350 m)
– Parking Vieille Île (à 450 m)
– Parking Médiathèque (à 600 m)

Quand :

Où : Halle aux Houblons

Qui : Tout public Combien : Gratuit

Source : Lettre d’information électronique de la Ville de Haguenau N ° 386

www.haguenau.fr

Contacts : com@haguenau.fr

Flag fr_FR  Les mutations socioéconomiques en Allemagne : bilan et perspectives.

France Stratégie vient de publier les résultats d’une étude intéressante portant sur « Les mutations socioéconomiques en Allemagne : bilan et perspectives. »

 

LE « MODÈLE ALLEMAND » : NI MIRACLE NI MIRAGE

► La publication de la semaine

 

 

 


L’Allemagne serait-elle un modèle… à ne pas suivre? Son bilan est en tout cas « plus contrasté que ce qu’en retiennent la plupart des commentateurs », souligne Rémi Lallement, l’auteur du document de travail publié cette semaine.

Avec un taux de chômage deux fois moins élevé qu’en France, un excédent commercial record et des finances publiques au vert, l’Allemagne est souvent présentée comme « l’élève modèle de l’Europe ». Ses bons résultats masquent cela dit une quasi-stagnation des revenus, un accroissement des inégalités notamment dû à l’essor des emplois à bas salaires – dont le minijob est emblématique – et des perspectives d’avenir en demi-teintes. Un constat qui interroge la vertu et la soutenabilité du modèle.

 

Lire le document de travail

Source : France Stratégie Le supplément 2 mars 017 N° 12.

Contact : france-strategie@infos.france-strategie. fr

Flag fr_FR  Micro-projets : dépôt des candidatures jusqu’au 31 mars 2017.

Top départ… le financement de micro-projets en route !

Suite au grand succès des « fonds de micro-projets » lors de la dernière période de programmation (INTERREG IV) le programme INTERREG V A Rhin supérieur propose de nouveau un dispositif de financement spécifique pour les micro-projets destinés à la société civile. L’objectif étant de mieux associer la société civile à la coopération transfrontalière dans l’espace du Rhin supérieur.

Il s’agit d’un appel à projet permanent, des projets peuvent donc être déposés tout au long de la durée du dispositif de financement. Les dates de dépôt indiquées sur ce site donnent pourtant un aperçu des échéances à respecter pour que la demande initiale de micro-projet (DIM) soit instruite le plus tôt possible par les organes de sélection et de décision (calé sur le calendrier des réunions).



Avant le dépôt de la demande, l’Eurodistrict PAMINA vous accompagnera lors de vos travaux sur les différents documents et vous assistera dans le montage de projet. Un guide des bénéficiaires spécifique est en cours d’élaboration.

Une fois que la demande et les documents qui s’y  réfèrent sont complets, vous devez envoyer le tout avant la date de dépôt (indiquée à droite) à l’adresse suivante : microprojets@interreg-rhin-sup.eu

prochaine date de dépôt :
31 mars 2017


Les éléments cadres du nouveau dispositif qui prend la forme d’un appel à microprojets permanent, visent à répondre aux exigences communautaires et nationales en termes d’éligibilité tout en proposant des solutions de simplification adaptées au cas particulier des microprojets. Ces éléments sont les suivants :

  • Un champ d’intervention large, visant à l’intégration de la société civile et l’intensification de l’engagement citoyen dans la coopération transfrontalière du Rhin supérieur (Objectif spécifique 12 du Programme opérationnel) ;
  • Une enveloppe globale dédiée au dispositif à hauteur de 1,2 millions d’euros (100.000 € FEDER/an par Eurodistrict sur 3 ans) ;
  • Un taux de cofinancement fixé à 60% ;
  • Un montant plancher du cofinancement européen (FEDER) fixé à 3.000 € et un montant plafond fixé à 40.000 € (soit un budget allant de 5.000 € à 66.666 €) ;
  • Une durée maximale de réalisation d’un microprojet fixée à 1 année ;
  • Une exigence renforcée en matière de contribution aux indicateurs de réalisation du programme et de production de résultats concrets ;
  • Un appui territorial des Eurodistricts pour l’animation, l’aide au montage et le suivi des microprojets ;
  • Un rythme de programmation soutenu, à raison de 6 réunions d’instances de sélection des microprojets possibles par an ;
  • Un processus d’attribution des fonds communautaires en deux temps : une évaluation au regard de l’opportunité pour le territoire qui est à la discrétion des Eurodistricts, suivie d’une sélection des microprojets par le comité de pilotage INTERREG V.
Rubrique « micro-projets » sur le site du programme INTERREG V A

Interlocuteur à l’Eurodistrict PAMINA :
Frédéric SIEBENHAAR
Tél. : + 33 (0)3 68 33 88 25
E-Mail
Interlocutrice à l’autorité de programme INTERREG V A Rhin supérieur :
Alicia RICHERT
Tél. : + 33 (0) 3 88 15 66 93
E-Mail

Informations & documents importants

Formulaire de demande de financement

Partie I de la demande initiale de micro-projet
14 février 2017 Télécharger
Budget en dépenses et en recettes

Partie II de la demande initiale de micro-projet
07 février 2017 Télécharger
Attestation partenaire

Partie III de la demande initiale de micro-projet
14 février 2017 Télécharger
Aide au montage budget

Aide au montage du budget et du plan de financement
07 février 2017 Télécharger
Critères d’éligibilité micro-projets

Version française
07 février 2017 Télécharger
Förderfähigkeit von Ausgaben

Version allemande
07 février 2017 Télécharger

Ce dispositif de financement est cofinancé par l’Union Européenne dans le cadre du programme INTERREG V A Rhin supérieur. Fonds européen de développement régional (FEDER).
Dieses Förderverfahren wird von der Europäischen Union im Rahmen des INTERREG V A Oberrhein Programms kofinanziert. Europäischer Fonds für regionale Entwicklung (EFRE)
Source : Eurodistrict Pamina

Flag fr_FR  Welcome to France : attractivité de la France.

Business France vient de lancer un nouveau site intitulé « Welcome to France ». Il vise à promouvoir l’attractivité de la France à travers un service dédié aux démarches d’expatriation des entrepreneurs et investisseurs internationaux en France.

http://www.welcometofrance.com/

Source : Business France

www.businessfrance.fr

Contact : mathilde.lafayae@adira.com

 

Flag fr_FR  Coopération transfrontalière : travailler dans l’Ortenau

Dans le Rhin Supérieur, deux opérations ont été mises en place pour favoriser l’emploi transfrontalier par l’insertion et la formation profesionelle, à savoir  » Réussir sans frontières  » et « Eurodistrict Strasbourg-Ortenau »: vers un marché à l360 ° » . Ainsi, 6 jeunes alsaciens ont été recrutés en 2013 par la mission locale de Strasbourg, dont l’un Pierre Kurtz a été récompensé en tant que meilleur apprenti d’Allemagne.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 08/02/17

www.dna.fr

Informations : www.reussir-sansfrontière.eu

Flag fr_FR  L’emploi transfrontalier dans l’Ortenau

Mi-février a eu lieu à Kehl une présentation conjointe par l’Eurométropole Strasbourg, la Ville de Kehl, la Maison de l’Emploi de Strasbourg, Pôle Emploi et l’Agentur für Arbeit d’une campagne de communication sur le thème de l’emploi transfrontalier dans le but d’attirer davantage de français vers les postes disponibles en Allemagne.  Pendant une quinzaine de jours, une affiche comportant les slogans  » Un emploi en Allemagne, pourquoi pas vous ? » et  » Vivez en France, travaillez en Allemagne » seront apposées sur plus de 200 panneaux à Strasbourg.

Cette opération, financée par le programme Interreg V « Eurodistrict Strasbourg-Ortenau : vers un marché de l’emploi ouvert à 360 ° », est mise en oeuvre de janvier 2016 à décembre 2018 pour un coût total de 1.7 million d’euros.

En effet, 3.500 offres d’emploi sont non pourvues dans l’Ortenau avec un taux de chômage de 3,5 % contre 10 % en Alsace. C’est pourquoi, 14 partenaires ont été rassemblés autour de la mission de l’Emploi, à savoir Pôle emploi et l’Agentur für Arbeit, l’Eurodistrict l’Eurométropole, la Ville de Kehl, la région Grand Est et les missions locales pour l’emploi qui reçoivent les jeunes de 16 à 25 ans.

Trois conseillers y proposent des accompagnements individualisés pour recruter des jeunes alsaciens dans l’Ortenau. En effet, 479 emplois sont à pourvoir à Kehl. La société Zalando à lahr recrute 1.000 personnes. Dans ce cadre, une liaison de bus Erstein-Kehl est financée par l’Eurodistrict.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 15/02/17

www.dna.fr

 

Flag fr_FR  Un nouveau chef de projets Alsace du Nord à l’Adira.

L’ADIRA se renforce en Alsace du Nord

Alexandre Michiels - ADIRA

Alexandre Michiels vient d’intégrer l’équipe de Strasbourg, en tant que Chef de projets Alsace du Nord. Il sera en charge des territoires de Haguenau et Wissembourg, jusqu’à présent animés par Jean-Michel Staerlé.

Tour à tour Attaché de presse du Maire de Strasbourg, en charge de la Communication Externe chez Osram et animateur du Réseau Entreprendre, Alexandre connaît aussi bien le fonctionnement des collectivités territoriales que des start-ups ou des entreprises industrielles.

Comme les autres responsables du développement de l’ADIRA, il sera chargé d’accompagner les entreprises industrielles et du tertiaire supérieur, en toute confidentialité, pour leur permettre de mener à bien leurs projets de développement économique.

Afin d’améliorer l’attractivité des territoires et favoriser la création d’emplois, ses missions seront variées et consisteront notamment à proposer des terrains ou des locaux, assurer l’interface avec les services de l’Etat et les collectivités, mobiliser des financeurs, mettre en relation des chefs d’entreprises, établir des partenariats…

– See more at: http://www.adira.com/quoi-de-neuf/l-adira-se-renforce-en-alsace-du-nord.html#sthash.xPx2sHWP.dpuf

Source : www.adira.fr

Contact : alexandre.michiels@adira.com

Flag fr_FR  AEN eruiert grenzüberschreitende Zusammenarbeit im Testfeld Autonomes Fahren für das Fahrzeug Le Cristal

Strasbourg wird erstes Testfeld des Elektrofahrzeugs Le Cristal

In einem Firmenbesuch einer Delegation aus Fachleuten und Entscheidungsträgern der TechnologieRegion Karlsruhe und weiteren Partnern der deutsch-französischen Grenzregion PAMINA bei der Firma LOHR in der Nähe von Strasbourg wurde das Elektrofahrzeug Le Cristal vorgestellt.

Das Fahrzeug Le Cristal wird im Nordelsass als reines Elektrofahrzeug entwickelt und soll ab Juni diesen Jahres in Strasbourg u.a. auch ab Dezember 2017 auf dem Weihnachtsmarkt in Strasbourg als Shuttle-Bus eingesetzt werden.

Bei dem Treffen wurde auch über mögliche deutsch-französische Kooperationen im Bereich Elektromobilität diskutiert.

Von Seiten der Städte Hagenau und Bruchsal wurde das grundsätzliche Interesse an einem grenzüberschreitenden Mobilitätsprojekt geäußert.

Die Prüfung der Förderkulissen aus der grenzüberschreitenden Interreg-Förderung, weiteren Projektförderungsfonds oder mögliche Partnerschaften sind nächste Schritte zu einer Konkretisierung eines großen Gesamtbildes hin zu einem Verkehrsverbund im deutsch-französischen Grenzraum PAMINA.

 

Quelle : Wirtschaftsförderung Karlsruhe

www.wifoe.karlsruhe.de

Kontakt : christian.sackmann@ae-network.de

Flag fr_FR  Portes ouvertes dans les locaux de l’Eurodistrict Pamina le 22 janvier 2017

Flyer Tag der offenen Tür

Portes ouvertes

La 7ème journée portes ouvertes à l’ancienne douane de Lauterbourg aura lieu le dimanche 22 janvier 2017, 11h – 17h – coïncidant avec la 14ème édition de la journée franco-allemande (la date symbolique du 22 janvier a été choisie en 2003 lors du 40e anniversaire du Traité de l’Élysée).

Comme dans les années précédentes l’Eurodistrict PAMINA, l’Infobest PAMINA et l’association touristique Vis-à-Vis invite le grand public à découvrir dans leurs locaux communs, dans une ambiance familiale PAMINA, la variété et richesse de l’espace PAMINA à travers des stands d’informations, des animations et de produits régionaux.

Vous trouverez ci-après la liste des exposants avec leurs actions proposées    (sous réserve de modifications).

Animation musiacale : l’ensemble de cors de chasse Corni di Pamina.

A noter que dans le contexte de cette journée portes ouvertes la Commission Football PAMINA organisera un programme futsal à la salle polyvalente de Lauterbourg (à proximité de l’ancienne douane). Plus d’informations dans le programme    et l’affiche.

Flag fr_FR  La brochure « Rhin supérieur – Faits et chiffres – édition 2016 » vient de paraître.

Cette publication a été réalisée par les offices statistiques dans le cadre du groupe de travail « Politique économique » de la Conférence franco-germano-suisse du Rhin supérieur.

Elle rassemble des données statistiques concernant l’ensemble de l’espace trinationnal franco-germano-suisse du Rhin supérieur.

Elle est disponible en téléchargement sur le site de la Conférence du Rhin supérieur : http://www.conference-rhin-sup.org/fr/la-conference-du-rhin-superieur/telechargements.html

Des brochures imprimées sont également disponibles à l’Insee Grand Est, vous pouvez nous contacter si vous en souhaitez quelques exemplaires.

Le communiqué de presse est disponible sous : communique-de-presse-rhinsup2016

 

Source : INSSE www.insee.fr

Contact : Véronique Heili

Insee Grand Est
Communication externe

veronique.heili@insee.fr

 

Flag fr_FR  BMW France gagne un projet d’investissement de 12 millions à Strasbourg

Pour gagner le projet d’extension de BMW France au Port du Rhin, l’ADIRA a travaillé en concertation avec les dirigeants français, Jacques Muller et les élus des collectivités  pour montrer l’attachement de tous au développement des activités économiques localement. BMW France a réussi à convaincre le siège allemand de l’intérêt d’investir à Strasbourg.

Les premiers contacts entre l’ADIRA et BMW datent de 2012. BMW France cherchait alors à se développer, plusieurs sites étaient étudiés pour une relocalisation. Strasbourg était en concurrence avec d’autres sites même en Alsace. Au niveau du board allemand, aucune décision n’avait été prise. A Strasbourg, des contacts avec la Dreal s’étaient déjà concrétisés pour le permis de construire mais des difficultés persistaient pour acquérir les terrains de Mory Global à proximité du site. En effet, Mory Global était en redressement judiciaire puis en liquidation et BMW France n’arrivait pas à progresser pour l’acquisition de ces terrains.

L’intervention de l’ADIRA avec Jacques Muller, commissaire au redressement productif, a permis de sécuriser l’acquisition des terrains appartenant à Mory Global.

Par la mobilisation de l’ADIRA, des services de l’Etat et de l’ensemble des élus des collectivités en soutien à la Direction de BMW France (Eric Cladé, Pascal Mitsch, Serge Naudin), le site de Strasbourg a pu être reconsidéré. Ainsi, Frank Becker, Jacques Muller, l’Eurométropole de Strasbourg et le Port Autonome de Strasbourg se sont rendus à Munich pour convaincre le board allemand de BMW d’examiner les atouts du site de Strasbourg et montrer la motivation de tous les acteurs locaux.

Après des négociations intenses avec le siège allemand et un travail en toute transparence avec la Direction locale, la décision d’implanter la nouvelle plateforme logistique de pièces détachées a été validée. Il s’agit d’une extension du site existant  de 17 500 m² assurée par LCR, soit un investissement de 12 millions d’euros.

L’ADIRA est fière d’avoir contribué à gagner ce projet qui pérennise le site de BMW au Port du Rhin et les 150 emplois locaux auxquels s’ajoute une centaine d’emplois liés au centre d’appels.

– See more at: http://www.adira.com/quoi-de-neuf/bmw-france-gagne-un-projet-d-investissement-de-12-millions-a-strasbourg.html#sthash.jzCp5TUh.dpuf

Source : www.adira.com

Flag fr_FR  LES BONNES PRATIQUES INDUSTRIELLES DE / FR : Colloque Industrie à Francfort le 17 janvier 2017

Colloque Industrie le 18 janvier 2017 à Francfort.

L’industrie allemande caracole contre vents et marées. Même les crises semblent renforcer sa tonicité. À quoi cela est-il dû ?
L’industrie française est en redéploiement et caractérisée par une créativité survitaminée encouragée par :
– un financement conséquent de la recherche développement
– l’émergence d’un écosystème de startups très diversifié.

Quels sont les ingrédients du succès ? Organisation, créativité ? Assurément un mix des deux allié au respect de son écosystème amont et aval, à savoir, les clients bien sûr, mais aussi les fournisseurs à la fois source de compétitivité et de créativité.

Ces réflexions sont le thème d’un prochain colloque
« Les bonnes pratiques industrielles allemandes et françaises »
Villa Bonn
Siesmeyerstraße 12
60323 Frankfurt/Main
9h00 à 17h00

Organisateurs :
Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Allemagne,
Fédération Française des Industries Mécaniques
PFA Filière Automobile & Mobilités.

________________________________________
Objectif de ce colloque
Partage d’expériences entre cadres dirigeants des 2 240 filiales françaises en Allemagne et leurs maisons mères et  les 2 225 filiales allemandes en France ainsi que leurs maisons mères.

Branches
Des représentants de multiples branches seront appelés à témoignage :
– aéronautique
– automobile
– électrotechnique
– construction d’équipements

Contact :

Martin PATTON
m.patton@ccfa.de

Tél. 00 49 681 9963 102

Source : www.alsace-export.com
Information :

Flag fr_FR  « L’Europe est à vous »

Le site « L’Europe est à vous » a développé une partie Business pour les entreprises http://europa.eu/youreurope/business/index_fr.htm. Elle couvre les thématiques suivantes :

Développement

Fiscalité

Vendre à l’étranger

Personnel

Produits

Financement et aide financière

Marchés publics

Environnement

 

Source : www.adira.com

Contact : mathilde.lafaye@adira.com

Flag fr_FR  Les Ateliers Réunis-Caddie pérennisent 74 emplois chez Electropoli à Dettwiller

Chariots - Les Ateliers Réunis-Caddie

Les Ateliers Réunis-Caddie viennent d’officialiser la reprise de 74 emplois chez Electropoli à Dettwiller, entreprise spécialisée dans le traitement de surfaces pour pièces métalliques.

L’ADIRA étant partenaire de longue date de Stéphane Dedieu, Président des Ateliers Réunis-Caddie, elle a été, dès septembre 2015 avec Jacques Muller, commissaire au redressement productif, mise dans la confidence du projet de reprise du site d’Electropoli pour lequel le groupe Impala cherchait à se désengager.

Les négociations entre les Ateliers Réunis-Caddie et Electropoli suivaient leur cours avec les partenaires jusqu’à ce qu’un incendie en décembre 2015 marque un coup d’arrêt brutal au projet.

Après de longues discussions entre Caddie, le groupe Impala, les assureurs, Alsabail, les services de l’Etat, Jacques Muller et l’ADIRA, une solution permettant la sauvegarde des 74 emplois a pu être trouvée au cours de cet été et a été officialisée en novembre 2016.

Cet investissement de 10 millions d’euros permettra une nouvelle organisation et une optimisation de la chaine de valeur entre Drusenheim et Dettwiller et sera utile pour financer des moyens de production modernes pour la partie galvanisation.  Ainsi, le site de Dettwiller sera consacré à l’assemblage, aux travaux de zinguerie, au vernissage et aux travaux de peinture.

Ce projet permettra de faire face à la croissance de l’entreprise de fabrication de chariots qui dépasse encore les 20 % cette année.

L’ADIRA, comme à son habitude, a joué un rôle de mise en relation et de facilitation dans un cadre extrêmement confidentiel. Il est important de souligner l’audace de Stéphane Dedieu et de ses équipes qui ont eu dès le départ une vision très claire de l’intérêt de réorganiser le flux de production et de consolider encore l’ancrage local de Caddie qui fait rayonner l’Alsace à travers le monde.

– See more at: http://www.adira.com/quoi-de-neuf/les-ateliers-reunis-caddie-perennisent-74-emplois-chez-electropoli-.html#sthash.LkJ6E7tk.dpuf

Source : www.adira.com

Flag fr_FR  Pamina Business Club on Tour les 12 et 13 décembre à Paris

Nous avons le plaisir de vous inviter, ainsi que les entreprises de votre réseau, à la nouvelle manifestation qu’organise le Pamina Business Club. Les points forts de cette manifestation :

  • Rencontre avec les responsables de la Digital Foundry de General Electric à Paris qui élabore les nouveaux concepts et applications autour de la digitalisation de  l’industrie pour la prochaine décennie.

Plus d’informations sur : www.ge-digital-foundry-eu.tumblr.com

et www.zdnet.com/article/ge-opens-paris-digital-foundry-as-part-of-international-industrial-internet-investment-push/

  • Participation à une convention d’affaires entre les grands groupes français et des PME autour des achats innovants et durables.

Plus d’informations sur : www.parisregionenterprises.org

Source : ADIRA : www.adira.com

Contact : jean-michel.staerle@adira.com

Programme : pamina-programme-pdf-fr

Flag fr_FR  Extension du site de production d’Isri France à Merckwiller-Pechelbronn

 Isri France - Merckwiller-Pechelbronn - Crédit photos ISRI France © 2016

Le 29 octobre 2016, Joseph Beck, Président d’Isri France et Rolf Koenigs, Président du groupe Isringhausen-Aunde ont inauguré l’extension du site de production de 5600 m² supplémentaires. L’investissement de 15 millions d’euros permettra la création de 30 nouveaux emplois. Le rôle de l’ADIRA pour la réalisation de ce projet a été salué par Joseph Beck qui a évoqué l’agence en tant que « travailleur de l’ombre » !

Chantal Ambroise, sous-préfète de Haguenau-Wissembourg, Philippe Richert, Président du Conseil Régional Grand Est, Frédéric Bierry, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin et de l’ADIRA, Guy-Dominique Kennel, Sénateur du Bas-Rhin, Frédéric Reiss, Député-Maire de Niederbronn, Jean-Marie Haas, Président de la communauté de communes Sauer-Pechelbronn ainsi que les maires de la CDC et Daniel Hoeffel ancien ministre étaient présents pour célébrer l’agrandissement du site de production d’Isri France et l’anniversaire des 20 ans du process industriel de livraison « juste à temps ».

Le groupe Isringhausen-Aunde est spécialisé dans la fourniture d’équipements pour l’industrie automobile. Il compte 3 divisions, 19 000 collabrateurs et 108 sites dans 27 pays.

Isri France est implantée en Alsace depuis 1962. L’entreprise emploie 430 salariés à Merckwiller-Pechelbronn dans deux usines : 400 collaborateurs sont dédiés à la fabrication de sièges suspendus pour camions, autocars et véhicules industriels et 30 personnes contribuent à  la fabrication des ressorts industriels de soupapes.

Avec la confiance de sa maison-mère allemande, Jospeh Beck a décidé de construire une « Usine 2 » : 5600 m² de locaux supplémentaires, pour gagner en performance et relocaliser le processus de fabrication de mousses qui était en Tchéquie. Après 1984 puis 1996, cette nouvelle construction est la troisième extension du site de Merckwiller-Pechelbronn. Elle génèrera la création de 30 emplois. L’investissement de 15 millions d’euros a permis de relocaliser le moussage, de déménager des ateliers de soudure, de montage et la logistique, et d’aménager de nouveaux plateaux administratifs techniques et de production. Ce projet ambitieux a bénéficié du soutien des collectivités pour aboutir sans aucune interruption d’activité.

L’événement du 29 octobre a permis de marquer les 20 ans du process industriel « juste à temps » qui permet à l’entreprise de fabriquer 2000 sièges par jour, soit un siège toutes les 1 minute et 30 secondes ! Ce process a été initié en 1996 pour Daimler à Wörth en Allemagne. Ainsi, 240 minutes après la réception de la commande, Isri décharge chez Daimler un siège qui vient d’être fabriqué à Merckwiller.

Isri France - Gamme de sièges poids-lourds - Crédit photos ISRI France © 2016

– See more at: http://www.adira.com/quoi-de-neuf/extension-du-site-de-production-d-isri-france-a-merckwiller-pechelbronn.html#sthash.5oYZqSVZ.dpuf

Source : ADIRA www.adira.com

Flag fr_FR  SYNBOL bénéficie du fonds de revitalisation Bürstner

Atelier MOB à Eschbach (membre de SYNBOL)

L’Association SYNBOL (Synergie Bois Local), réunissant des PME/TPE de la filière bois de l’Alsace du Nord, a signé, mercredi 12 octobre 2016, une convention de financement avec le fonds de revitalisation Bürstner.

La subvention, d’un montant de 20 000 €, permettra de contribuer au recrutement d’un cadre technico-commercial dont la mission sera de faciliter l’accès à de nouveaux marchés aux adhérents de SYNBOL. Cette nouvelle étape permettra également à l’association de renforcer les positions de ses membres et plus généralement de promouvoir la filière de la valorisation du bois dans le nord de l’Alsace.

L’ADIRA a contribué à la mise en œuvre de ce projet en collaboration avec le groupe FIE, gestionnaire du Fonds de Revitalisation Bürstner.

Source : www.adira.com

Contact : jean-michel.staerle@adira.com

Flag fr_FR  Des aides à l’emploi dans le secteur de Pamina.

Le 10 octobre dernier à Strasbourg a été lancée officiellement une opération visant à favoriser l’emploi transfrontalier dans l’espace du Rhin Supérieur. Il s’agit de deux projets, mis en place depuis début 2016, et financés pour moitié, sur une durée de 3 ans, par l’Union Européenne par le programme Interreg 2014-2020.

Le premier projet a pour but de favoriser l’accès au marché du travail au niveau transfrontalier pour les jeunes apprentis et les demandeurs d’emploi. Nommé « Réussir sans frontières / Erfolg ohne Grenzen », il concerne des conseils et informations pratiques consultables sur www.reussirsansfrontiere.eu

Le second projet s’appuie sur le premier et vise à aider les demandeurs d’emploi du bassin de  l’Eurométropole de Strasbourg à se porter candidat pour un poste autre Rhin, dans la proche Ortenau.L’opération se nomme « Eurodistrict Strasbourg-Ortenau : vers un marché de l’emploià 360 ° ».

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 11/10/16

www.dna.fr

Flag fr_FR  Tryba Energy a réalisé la plus grande centrale photovoltaïque en autoconsommation en Alsace

Le 27 septembre 2016, en présence de nombreuses personnalités politiques dont le Président de l’ADIRA, Frédéric Bierry, Johannes Tryba a inauguré à Gundershoffen la plus grande centrale photovoltaïque en autoconsommation en Alsace. Cette centrale a été réalisée par Tryba Energy et financée par la Région Alsace et Tryba Industrie.

Sur le toit de l’usine Tryba, 1500 m² de panneaux photovoltaïques fournis par Voltec Solar (entreprise installée à Dinsheim sur Bruche) ont été posés. La puissance installée s’élève à 186 kWc, la production annuelle estimée est équivalente à la consommation de 150 personnes par an !  L’installation a couté 320 000 euros dont 30 % ont été pris en charge par le Conseil Régional. Ces panneaux pourront fournir 95 % de l’électricité consommée par l’usine et représentent une économie de 15 tonnes éq. CO2 par an.

Créée en 2008 et dirigée par Marie-Odile Becker, Tryba Energy est une société de développement de centrales solaires photovoltaïques, elle est adossée au groupe familial ATRYA, connu pour sa marque de menuiseries Tryba. Pour le développement de ces installations d’autoconsommation, Tryba Energy recherche du foncier à louer (toitures, parkings, friches industrielles…).

Johannes Tryba a profité de l’événement pour rappeler la solidité du groupe familial ATRYA âgé de 35 ans et qui emploie 1800 salariés dont près de 700 en Alsace.

Accueillant les conseillers départementaux de son canton, Rémi Bertrand et Nathalie Marajo-Guthmuller, Johannes Tryba a rappelé que « si nous sommes là, c’est grâce à l’ADIRA ».
En effet, l’ADIRA était déjà l’interlocutrice des entreprises industrielles lorsque le jeune Johannes Tryba franchit le Rhin pour s’installer en Alsace en 1980. Aujourd’hui encore, l’ADIRA est aux côtés de Tryba dans son développement.
Concernant le déploiement des installations photovoltaïques en autoconsommation, le Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin et de l’ADIRA, Frédéric Bierry s’est dit intéressé d’étudier cette solution énergétique innovante pour certains des 300 sites du département dans le Bas-Rhin. Après tout, permettre à une entreprise de gagner de nouveaux marchés n’est ce pas cela le meilleur soutien au développement économique ?…

Philippe Richert - Johannes Tryba - Frédéric Bierry - Rémi Bertrand - Marie-Odile Becker

Frédéric Bierry et Johannes Tryba

Marie-Odile Becker - Frédéric Bierry

Source : www.adira.com

Contact : www.tryba-energy.com

Flag fr_FR  Transfrontalier Pays de Bade : perplexité et colère face à la règlementation française..

Les règles du « détachement transnational de travailleur » sont un véritable casse-tête pour les entreprises badoises. Oscillant entre colère et perplexité, elles y voient un décalage fâcheux avec les principes fondamentaux du marché intérieur européen et pointent un protectionnisme caché.

Cette réglementation impose aux entreprises étrangères de faire une demande d’attestation de détachement à chaque envoi d’un salarié sur le territoire français, quelles que soient la nature et la durée de son intervention. Officiellement pour combattre le travail illégal et protéger les salariés travaillant sur le sol français en leur garantissant le SMIC.

De la théorie à la pratique

Mais dans la région, la théorie entre en conflit avec la réalité des échanges transfrontaliers. « Avec cette blanchisserie badoise, par exemple, qui ramasse chaque jour le linge sale chez ses clients alsaciens et doit déposer une demande à chaque traversée du Rhin, raconte Pascale Mollet de la IHK à Fribourg, ou cette entreprise qui envoie un collaborateur assister à une réunion ou visiter un salon en France. Cela alourdit nos efforts de coopération transfrontalière à tous les niveaux. »

Qui plus est, les entreprises doivent désigner un représentant sur le sol français à l’intention de l’Inspection du travail. Ce qui a fait émerger des soi-disant prestataires, offrant leurs services « d’interlocuteurs » à des tarifs parfois totalement farfelus.

Cette mesure bride la réactivité et l’efficacité des entreprises face aux clients français, confirme Olaf Kather de la fédération badoise du commerce. Sans remettre en question la protection du travail légal, il considère que le système mène à l’absurde. Même en cas de complaisance, donc de prestation gratuite, le prestataire devra faire les démarches. Or, « la flexibilité d’une entreprise est un argument décisif sur un marché concurrentiel », rappelle-t-il. Ce frein permanent risque non seulement de faire perdre des clients, mais remet aussi en cause les perspectives de choix que le marché unique doit offrir aux consommateurs et aux entreprises. D’où ce soupçon de protectionnisme.

Un portail de simplification inefficace

Pour simplifier la chose, un portail dédié aux demandes d’attestation (SIPSI) a été mis en place. Oui, mais… les entreprises étrangères ne peuvent y accéder car le formulaire d’inscription présente un champ obligatoire qu’elles ne peuvent pas remplir, à savoir le « numéro de siret » qui est une particularité française n’existant pas ailleurs. « Nos ressortissants sont inquiets car ils ne peuvent même pas se connecter ! Nous avons bien fait remonter jusqu’à Paris toutes les questions qui se posent ici au quotidien, mais n’avons toujours pas de réponses [depuis février 2016]. »

La situation est d’autant plus délicate que les sanctions appliquées en cas de défaut de document vont de 450 à 3 750 EUR, une peine d’emprisonnement n’étant pas exclue. Une entreprise verbalisée plusieurs fois se serait retrouvée avec une ardoise de 500 000 EUR.

Les entreprises alsaciennes peuvent être inquiétées

Côté alsacien, les chambres cherchent actuellement des solutions de proximité avec leurs homologues badois. D’autant plus que la réglementation impose aux clients commerciaux français de vérifier que leurs fournisseurs étrangers ont bien fait les démarches nécessaires. Sans quoi, ils peuvent être également priés de passer à la caisse.

Passeport de services européen

Face à cette situation kafkaïenne, la question d’un certain protectionnisme peut se poser. Les fédérations et institutions professionnelles badoises soulignent que la Commission européenne étudie depuis fin 2015 l’introduction d’un « passeport de services » permettant aux entreprises de répondre aux exigences de l’État membre dans lequel elles interviennent. Cela servirait aussi bien la cause de chaque Etat que celle du libre-échange pour les clients, les employés et les entreprises. Dans l’esprit européen et non dans le cadre d’une action isolée.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 21.09.16 Florence Baader

www.dna.fr

 

Flag fr_FR  Une infographie sur le bonheur au travail en France.

Voici un lien vers une infographie sur le bonheur au travail en France.
Dans le Grand Est, l’entreprise la mieux notée est Mars, c’est la région où les salariés sont les plus satisfaits de leur salaire et leur centre d’intérêt est le voyage.

Attention, les résultats sont à prendre avec précaution, la région où les salariés sont les plus heureux au travail est la Corse avec une note de 3,7/5 et celle où ils sont le moins heureux est la Franche-Comté avec 3,5/5…

 

https://blog.viadeo.com/product/infographie–le-bonheur-au-travail-en-france/V487RyMAAIlRns1p

 

Flag fr_FR  Séminaire transfrontalier à l’ENA le 7 Novembre 2016.

La création de la Région Grand Est ouvre de nouvelles perspectives de fonctionnement avec nos voisins Allemands, Belges, Luxembourgeois et Suisses.

Pour en débattre, l’ADEUS et la Mission opérationnelle transfrontalière, en partenariat avec la Région Grand Est, l’Eurométropole de Strasbourg et la FNAU, organisent un séminaire transfrontalier à destination des élus et des praticiens du développement des territoires, le 7 novembre 2016 à l’ENA à Strasbourg.

Accès sur inscription auprès de l’ADEUS : seminaires@adeus.org

Merci de nous faire connaître votre intérêt par retour de courriel.

Inscription à confirmer avant le 20 octobre 2016.

 

Cf. PROGRAMME en annexe.
Ce PROGRAMME  est également téléchargeable sur le site de l’ADEUS

Source : www.adeus.org

Contact : seminaires@adeus.org

 

 

 

 

 

Flag fr_FR  Comparaison des systèmes de santé français et allemand.

Réforme du système de santé : un « miracle » financier allemand ?

Santé-allemagne

Les systèmes de santé français et allemand partagent de nombreuses similitudes : niveau de dépenses équivalent (11 % du PIB en France et 10,9 % en Allemagne en 2013, contre 8,9 % en moyenne dans l’OCDE), répartition analogue entre prestataires de soins, liberté de choix offerte aux patients, financement du risque maladie majoritairement assis sur les cotisations sociale, etc.

Si les deux systèmes se rejoignent sur bien des points, leur situation financière, elle, diffère, comme l’a rappelé la Cour des comptes en 2015, dans son rapport sur la sécurité sociale.  Alors que l’assurance-maladie française cumule près de 105 milliards d’euros de déficit sur la période 2000-2014, l’assurance-maladie allemande parvient à dégager un excédent de 12 milliards d’euros sur la même période. Un écart d’autant plus surprenant que l’Allemagne subit plus encore que la France la multiplication des maladies chroniques du fait du vieillissement accéléré de sa population. Comment, avec une situation démographique pourtant plus pénalisante, l’Allemagne parvient-elle à dégager de telles économies ?

Augmentation de la participation financière des patients
L’Allemagne s’est engagée, dès le début des années 90, dans une réforme structurelle de son système de santé faisant du retour à l’équilibre financier de l’Assurance maladie son objectif prioritaire.

Avant les réformes, la participation des ménages allemands dans le financement des soins était faible, beaucoup de prestations, comme les consultations ou les médicaments étaient intégralement en tiers payant. La première réforme, en 1989, a ainsi consisté à accroitre la participation financière des ménages pour plusieurs postes de dépenses (cures, prothèses dentaires, optique, transports), avec la mise en place de franchises et de co-paiements. A partir de 2004, un nouveau panier de soins est défini : il est plus restreint qu’en France, mais son remboursement est intégralement pris en charge. Cette première orientation a permis une meilleure régulation de la dépense publique, sans pour autant augmenter considérablement le reste à charge (RAC) des ménages allemands, qui est aujourd’hui à peine supérieure au RAC français. Le maintien d’un reste à charge peu élevé est garanti par l’instauration d’un mécanisme de « bouclier sanitaire » : en dessous d’un seuil fixé par la loi, les tickets modérateurs et franchises restent à la charge de l’assuré ; au-delà, l’assurance maladie allemande lui garantit une couverture intégrale.

Délégation de gestion aux opérateurs locaux et mise en concurrence
Deuxième étape : la réforme Seehofer de 1996, qui a progressivement réintroduit des mécanismes concurrentiels entre les différentes caisses d’assurance, tandis qu’une totale autonomie de gestion leur était accordée. Chaque caisse est désormais responsable de son propre équilibre comptable et contractualise avec les prestataires de soins sur la base d’une enveloppe budgétaire correspondant aux besoins sanitaires des patients, qui disposent d’une liberté totale dans le choix de leur assurance. A partir de 2005 sont également inscrites dans la loi l’obligation pour les caisses d’assurance maladie d’assurer leur équilibre comptable et l’interdiction d’emprunter. La mise en concurrence des opérateurs, couplée à une doctrine budgétaire très stricte, aurait permis de réaliser des gains d’efficience considérables tout en garantissant une plus grande adaptabilité de l’offre de soins aux besoins des patients. Des conclusions qui demeurent cependant discutées.

Restructuration en profondeur des hôpitaux publics
A partir de 1992, le secteur hospitalier, confronté à des difficultés financières majeures, fait l’objet de réformes structurelles destinées à améliorer la qualité des soins tout en réalisant les gains d’efficience nécessaires à l’équilibre des finances publiques : un forfait par pathologie similaire à la tarification à l’activité ou française est introduit pour fixer l’enveloppe budgétaire des établissements de santé, tandis que les hôpitaux les moins performants du secteur public (majoritairement des hôpitaux de l’ex-RDA) sont soumis à la fermeture ou au rachat par le secteur privé. En 20 ans, l’Allemagne a ainsi divisé par deux son nombre d’hôpitaux publics, qui ne représentent plus que 50% des établissements de santé encore en activité en 2015 contre 30% pour les établissements confessionnels et 20% pour les cliniques privées.

Quel bilan tirer de ces différentes réformes ?
Le bilan de ces différentes réformes est globalement positif. Réussite du point de vue économique, la réforme n’a pas engendré de dégradation notable de la qualité des soins, ni creusé les inégalités. L’Allemagne est parvenue en l’espace de 20 ans à ralentir de près de 1% le rythme de croissance de ses dépenses de santé (données OCDE, 2015), et l’Assurance maladie affiche chaque année une situation excédentaire. Si la France a réussi à réduire encore davantage ses dépenses (de près de 5 %), cette réduction ne s’est pas accompagné d’un assainissement financier, bien au contraire : les déficits ont perduré et la dette s’est accumulée, la France ayant refusé d’entreprendre les réformes structurelles nécessaires. Notons enfin que la privatisation des hôpitaux publics les plus défaillants a notamment permis de générer des gains d’efficacité de 3,2 à 5,4% supérieurs à ceux des hôpitaux restés publics (selon une note du Hamburg Center for Health Economics).

Cependant, à l’instar des autres pays de l’OCDE confrontés au vieillissement de leur population, l’Allemagne rencontre d’importantes difficultés dans le traitement des maladies chroniques faute d’être parvenue à prendre le virage ambulatoire nécessaire à la prise en charge optimale de ces pathologies.

Source : le blog de l’Institut Montaigne www.desideespourdemain. fr

Flag fr_FR  Conférence le 18/10/16 à Strasbourg : « Visions à l’usage d’une région transfrontalière ».

image_mail_Ferry-web-01.jpg

18.10.16 de 19h00 à 21h00

L’Europe en panne. Visions à l’usage d’une région transfrontalière Europa in der Krise. Visionen auf dem Prüfstand einer Grenzüberschreitenden Region

Cycle « Grand Est : Perspective transfrontalières »

Conférence de Jean-Marc FERRY
Professeur de philosophie politique, titulaire de la Chaire de Philosophie de l’Europe de l’Université de Nantes. Panne technique de gouvernance économique ; panne politique de solidarité civique ; panne historique de légitimation du projet européen lui-même : cette actualité de l’Union invite à concevoir des voies de relance sur trois axes :

– le nomos de l’Union, son architecture fondamentale ;
– le télos : quelle finalité de l’intégration ? ;
– l’ethos, qui touche à l’identité de l’Europe à travers ses régions et dans ses relations au monde.
Traduction simultanée français/allemand

 

En partenariat avec :

Avec le soutien des DNA

  • Participants Jean-Marc FERRY
  • Plus d’information sur cet événement… http://www.adeus.org
  • S’adresser à ADEUS
  • Email rencontres@adeus.org
  • Téléphone 03 88 21 49 28
  • Où ? ENSAS – Nouvel auditorium 6 boulevard Wilson F- 67000 Strasbourg

Source : ADEUS : http://www.adeus.org/agenda/l2019europe-en-panne.-visions-a-l2019usage-d2019une-region-transfrontaliere

Flag fr_FR  Rencontre du projet TANDEM Coopération franco-allemande pour la transition énergétique locale.

Partenariats en matière du climat – rencontre du réseau TANDEM à Ettlingen
Le projet « TANDEM- Coopération franco-allemande pour la transition énergétique locale » organise une rencontre de collectivités françaises et allemandes les 11 et 12 octobre 2016 dans la « Buhlsche Mühle » à Ettlingen (près de Karlsruhe).

Objectifs de la rencontre :

- Tirer un bilan du projet TANDEM 1 et poser les bases d’une nouvelle phase du projet.
- Approfondir les contenus des projets communs en cours entre les villes partenaires.
- Pour les collectivités intéressées par une coopération, découvrir les opportunités d’un partenariat franco-allemand de mise en œuvre de projets climatiques et énergétiques au niveau local.

L’ADEME et le Umweltbundesamt allemand soutiennent ce projet et ont d’ores et déjà confirmé leur participation.

Energycities et Klima-Bündnis sont coordinateurs du projet avec le soutien de l’Agence du climat et de l’énergie du Land Bade-Wurtemberg et de l’association TRION-climate qui co-organisent la rencontre.

Une traduction simultanée français-allemand sera proposée.

La participation à la manifestation est gratuite, mais l’inscription obligatoire avant le 30 septembre sur le site de TRION-climate

Découvrez ici le programme complet

Vous trouverez des informations actuelles sur le projet TANDEM et la rencontre à Ettlingen sur le site TANDEM

Flag fr_FR  Table ronde franco-allemande le 30 septembre à la CCI Alsace à Strasbourg.

Répondre à: claire.brini@fidal.com

Allemagne & France :

Droit et fiscalité applicables aux activités et investissements transfrontaliers

En partenariat avec CCI Alsace et KPMGLe développement d’activités à l’international requiert la maîtrise de nombreux aspects juridiques et fiscaux propres au pays d’implantation. Notre manifestation en propose une présentation synthétique. L’Allemagne et la France sont de longue date non seulement les moteurs de l’Union européenne, mais aussi des partenaires commerciaux importants. L’établissement de relations commerciales transfrontalières impose aux parties impliquées de relever des défis dans des domaines très variés.

Dans ce cadre, des experts de la CCI Alsace, de KPMG, FIDAL et KPMG Law évoqueront les principaux aspects juridiques et fiscaux liés au développement d’activités transfrontalières, de la simple implantation d’un réseau commercial dans le pays voisin à la création d’une filiale.
Rendez-vous le vendredi 30 septembre au sein des locaux de la CCI Alsace.

Programme :

8h30 : Accueil

9h00 :  Introduction

09h15 : Plénière
*Aperçu des relations économiques transfrontalières entre l’Alsace et des Länders voisins
*Activités transfrontalières
*Création d’un établissement

*Création d’une société affiliée

11h00 :  Ateliers
*Arbeitsrecht – Droit du travail
*Lohnsteuer – Impôt sur le revenu
*Körperschaftsteuer und MWSt – IS et TVA
*Wirtschaftsrecht – Droit des affaires
*Financial services KPMG

12h00 : Cocktail déjeunatoire

Intervenants :

Joël FREY, Avocat associé, Droit des sociétés, FIDAL
Sébastien FRICK, Avocat associé, Droit fiscal et douanier, FIDAL
Christine HANSEN, Rechtsanwalts-gesellschaft mbH, Tax KPMG
Dr. Christoph KIEGLER, Partner, Wirtschaftsprüfungsgesellschaft, Tax KPMG AG
Stefan KIMMEL, Senior Manager, Rechtsanwaltsgesellschaft mbH, Tax KPMG
Nathalie KLEIN, Avocat associé, Droit du travail, FIDAL
Sonia KLEISS, Directrice générale de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin
Stefan KOCHS, Senior Manager, Wirtschaftsprüfunggesellschaft German Tax Desk, Tax KPMG

Claudia SCANVIC, Responsable du pôle franco-alémanique de la CCI Alsace
Laurence SUCHET, Avocat associé, Droit économique, FIDAL
Hans-Joachim WITTEK, Manager, Wirtschaftsprüfungsgesellschaft, Tax KPMG AG
La participation est gratuite mais l’inscription est obligatoire avant le 23 septembre 2016.

Activités et investissements transfrontaliers

Vendredi 30 septembre
8h30 – 12h00

CCI Alsace, 10 place Gutenberg à Strasbourg

Inscrivez-vous dès maintenant !
FIDAL, 1er cabinet d’avocats d’affaires en France et en Europe continentale

http://www.fidal.com/
www.fidal-avocats-leblog.com

FIDAL
Espace Européen de l’Entreprise
9 avenue de l’Europe
67300 SchiltigheimVotre contact :
Claire BRINI
Ligne directe : 03 90 22 06 99
claire.brini@fidal.com
Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de
suppression des données vous concernant, que vous pouvez exercer en vous adressant à claire.brini@fidal.com.Vous disposez également du droit de vous désabonner de notre liste de diffusion. Pour vous désabonner cliquez ici.

Source : FIDAL www.fidal.com et www.fidal-avocats-le blog.com

Contact : claire.brini@fidal.com

Flag fr_FR  Rentrée des créateurs le 16 septembre à Haguenau.

Vendredi 16 septembre, de 9h à 17h au Caire, à Haguenau, participez à « La rentrée des créateurs ».
Journée d’informations et de conférences sur la création/reprise d’entreprises.

Avec la participation de l’ensemble des partenaires de la création/reprise d’entreprises.
Informations et listes des conférences au 03 88 06 17 95 ou par alsace.nord.initiatives@gmail.com

  rentree_createurs16

Payer en ligne

Formulaire de contact

Alsace Marchés Publics

Service Public

CC de la Région de Haguenau – 115 Grand’Rue 67500 Haguenau – Tél. : 03 88 90 68 50 – ecrire@haguenau.fr plan du site   –   mentions légales   –   © 2011 HDR Communications

 Source : Lettre d’information électronique de la ville de Haguenau E-Hebdo du 08/09/16

www.haguenau.fr

Contact : com@haguenau.fr

 

Flag fr_FR  Etude : Diagnostic sur la mobilité internationale des jeunes dans la nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

Dans le domaine de la mobilité transfrontalière et internationale, divers acteurs existent dans la région PAMINA et au-delà. Une nouvelle étude interroge ces acteurs de la nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et analyse les enjeux de cette mobilité.

L’étude distingue deux types de mobilité : la mobilité professionnelle ayant pour objectif l’amélioration de compétences professionnelles et la mobilité apprenante s’ouvrant elle sur des aspects comme l’apprentissage personnel, social ou émotionnel. Pour une majorité de jeunes, les motivations pour partir plurielles : l’expérience personnelle et la découverte d’une autre culture, encore plus que l’apprentissage d’une langue ou l’expérience professionnelle. Après leur période à l’étranger, plus de 80% des jeunes indiquent que cette mobilité a été enrichissante en leur apportant, respectivement, une plus grande ouverture d’esprit, des éléments dans le cadre de leur développement personnel mais aussi des compétences linguistiques et professionnelles.

Pour les acteurs de la mobilité, quant à eux, une mise en réseaux semble très importante afin de favoriser la mobilité. Cette mise en réseaux devrait avoir lieu à plusieurs niveaux : un réseau local permet l’échange d’expériences et la mise en commun des ressources, alors qu’un événement annuel global au niveau de la nouvelle région permettrait de nouer de nouveaux contacts. Animant des réseaux thématiques avec des différents types d’acteurs, l’Eurodistrict PAMINA, à son niveau, travaille déjà dans le sens de ces recommandations.

L’étude complète est disponible ici :

PDF - 5.7 Mo

Source : www.eurodistrict-pamina.eu

Flag fr_FR  Nouvelle interlocutrice pour le programme européen INTERREG V A « Rhin supérieur » à la SGD Süd

Deutsch
Une nouvelle interlocutrice pour le programme INTERREG V A « Rhin supérieur » a pris ses fonctions le 15 août 2016 à la Struktur- und Genehmigungsdirektion Süd (SGD Süd), représentation du Land Rheinland-Pfalz à Neustadt. Elle conseillera et aidera les services intéressés en Rhénanie-Palatinat qui souhaitent déposer une demande de financement auprès du programme européen.

Le programme est réalisé par la Rhénanie-Palatinat, la Région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, le Bade-Wurtemberg et les cantons du nord-ouest de la Suisse. Les territoires de la Rhénanie-Palatinat faisant partie de l’espace de programmation sont les Landkreise Südliche Weinstraße et Germersheim, la ville de Landau et les deux Verbandsgemeinden (Communautés de Communes) Dahner Felsenland et Hauenstein (territoire PA de l’Eurodistrict PAMINA). Le programme prévoit pourtant également la prise en compte des espaces limitrophes comme p.ex. les villes de Ludwigshafen, Speyer, Kaiserslautern ou encore Neustadt an der Weinstraße.

Vous pouvez contacter la nouvelle interlocutrice à l’adresse suivante :
- Katharina KLEIN
- STRUKTUR- UND GENEHMIGUNGSDIREKTION SÜD (SGD SÜD)
- Friedrich-Ebert-Straße 14
- 67433 Neustadt an der Weinstraße
- Tel. : 06321 / 99-2416
- E-Mail
- Internet

Cette offre est complétée par l’Eurodistrict PAMINA qui renseigne également les acteurs intéressés de son territoire en matière du programme INTERREG V A et propose son soutien dans le cadre de la recherche transfrontalière de partenaires de projet.

Votre interlocuteur à l’Eurodistrict PAMINA est toujours Frédéric SIEBENHAAR (chargé de projet Europe & Réseaux) :
- 03 68 33 88 25
- E-Mail

Source : www.eurodistrict-pamina.eu

Flag fr_FR  Projets franco-allemand.

« On y va – auf geht’s – let’s go ! » Concours d’idées de la Robert-Bosch-Stiftung
Vous souhaitez monter un projet franco-allemand avec un partenaire d’un troisième pays européen ? Alors n’attendez plus et participez au concours de la Robert Bosch Stiftung « On y va – auf geht’s – let’s go ! » qui s’adresse à tous les citoyens qui souhaitent élargir leur horizon et partager leur engagement.

La fondation soutient des projets collectifs à travers une aide financière maximale de 5.000 € par projet.

Date limite pour l’envoi des dossiers : le 7 octobre 2016.

On y va – auf geht’s !

Pour plus d’informations cliquez ici..

Source : www.eurodistrict-pamina.eu

Flag fr_FR  Journée de l’économie alsacienne le 7 septembre à Strasbourg.

la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région Alsace,

la Chambre de Métiers d’Alsace

et la Chambre d’Agriculture dAlsace

ont le plaisir de vous convier à la

Journée de l’Economie Alsacienne

mercredi 7 septembre 2016 de 10h00 à 12h30

au Palais de la Musique et des Congrès à Strasbourg.

Des centaines de chefs d’entreprises et d’acteurs économiques régionaux seront présents pour assister aux débats sur le thème :

RÉGION GRAND EST : QUELLES OPPORTUNITÉS POUR LE MONDE ÉCONOMIQUE ?

  1. Philippe RICHERT, Président de la Région Grand Est sera notre grand témoin.

Participation libre. Merci de vous inscrire en ligne sur www.rdv-entreprise.com

 

Président de la Région Grand Est et Président de l’Association des Régions de France,

Philippe RICHERT interviendra sur les enjeux et les perspectives ouvertes

pour l’économie des territoires par l’évolution du fait régional.

 

La réforme territoriale, qui porte à la fois sur le périmètre des régions

et sur les compétences des collectivités, est-elle à la hauteur des attentes exprimées ?

Quel bilan peut-on tirer, à l’issue des premiers mois de cette nouvelle mandature

par rapport aux grands champs d’intervention de la Région : compétitivité,

développement des infrastructures, formation, stratégie territoriale… ?

 

Source : adira.com    wwww.adira.com

Inscription en ligne sur : www.rdv-entreprise.com

Flag fr_FR  Coopération Transfrontalière : la CCI en pôle position.

Fin juin, les dirigeants des CCI du Rhin Supérieur ont rencontré le président de la Conférence du Rhin Supérieur, M. Guy Morin de Bâle pour un échange de vues.  En effet, suite à la nouvelle organisation territoriale en France et la création de la Région Grand Est, les entreprises situées dans le Rhin Supérieur s’interrogent.

Pourtant, les financements Interreg sont en place jusqu’en 2020 et la future CCI Alsace Eurométropole, qui verra le jour en 2017, continuera à s’occuper du Rhin Supérieur. Le Grand Est pourrait ainsi servir de point de départ à l’élargissement de la coopération transfrontalière.

LA CCI Alsace revendique le pilotage de la coopération transfrontalière du Grand Est en liaison avec la Région.  Avec 800 entreprises étrangères en Alsace dont plus de la moitié sont allemandes ou suisses l’Alsace peut servir de relais vers les autres partenaires.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 27.07.16.

www.dna.fr

Flag fr_FR  Création des réseaux thématiques French Tech : deux réseaux en Alsace.

Le Ministre français de l’économie a annoncé, fin juillet, la création en France des réseaux thématiques French Tech qui doivent doper l’innovation et susciter des start-ups internationales. L’Alsace, à travers son pôle métropolitain Strasbourg Mulhouse, intègre deux réseaux : le réseaux thématique Health Tech et le réseau thématique IOT Manufacturing qui englobera la démarche « Industrie du Futur ».

Health Tech est le nouveau développement du label MedTech qui devient ainsi un réseau national dont font partie Besançon, Brest et Lyon. Le réseau IOT Manufacturing englobe l’internet des objets et l’industrie du futur.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 25.07.16.

www.dna.fr

Flag fr_FR  La fragile comparabilité des durées de travail en France et en Allemagne.

La mesure du temps de travail fait partie des objectifs assignés aux enquêtes Emploi européennes (EU Labour Force Surveys). Cet article propose d’examiner les conditions dans lesquelles les estimations de durée de travail sont construites à partir des enquêtes Emploi en France et en Allemagne. Il est surtout consacré à la mesure des heures effectivement travaillées, concept privilégié par les analyses économiques de court terme et les comptes nationaux. À partir de l’analyse des différentes composantes entrant dans le calcul du temps de travail, les différences entre les deux pays sont analysées au regard des conditions pratiques dans lesquelles les informations nécessaires à ces calculs sont collectées. Plusieurs dimensions apparaissent incontournables pour la compréhension fine de la qualité des informations collectées sur les semaines de référence et des biais affectant potentiellement les comparaisons entre pays : la précision des questionnements relatifs à la mesure des absences au travail, la tendance des personnes enquêtées à arrondir les grandeurs numériques, ainsi que les biais induits par les conditions dans lesquelles l’enquête est administrée.

Les analyses complètes de l’INSEE se trouvent sous :

Source : INSEE Thomas Körner (Destatis), Loup Wolff (Insee, CEE).

Flag fr_FR  SEW-Usocome : l’avenir passe par l’industrie 4.0

 Extrait ADIRA – Zut ! n° 16

 

SEW-Usocome, fabricant de systèmes d’entraînement pour l’industrie, vient d’investir 80 millions d’euros dans la construction d’une usine 4.0. à Brumath. Jean-Claude Reverdell, nouveau directeur général, mise sur la démarche Lean et le concept de l’usine intégrée. Sur le nouveau site, 40 millions d’euros ont été dédiés au process.

 

ADIRA_ZUT_Sew_Usocome_©HenriVogt

Vous dites que l’important c’est de « proposer des solutions plutôt que des produits » : comment faire ?


Reprenons l’historique de la société : nous étions d’abord fabricant de motoréducteurs, puis nous avons commencé à nous intéresser à la partie « commande électronique » avec des variateurs de fréquence. Plus tard, comme certaines machines nécessitaient un niveau de dynamisme supérieur, nous avons développé des systèmes servo capables de répondre aux exigences des solutions de « motion control ». Aujourd’hui, ces solutions intègrent de la logique programmable et des interfaces homme-machine. C’est ce qu’il convient d’appeler une « montée en compétences ». Nous sommes aujourd’hui à même de proposer des solutions complètes pour tous les secteurs de l’industrie et bien au-delà. S’il y a 25 ans, les technico-commerciaux ont dû s’initier au fonctionnement des matériels électroniques, aujourd’hui, ils en maîtrisent jusqu’à la détermination selon les besoins de leurs clients.
Comment avez-vous revu le process pour la nouvelle usine de Brumath ?
Toute la logistique interne a été repensée : depuis la réception des pièces aux îlots de montage desservis par des chariots motorisés autonomes, et aux zones d’emballage et d’expédition, en passant par le magasin central automatisé et la zone de préparation des commandes. Leitmotiv : augmenter la dynamique et réduire les temps de passage.
Quels changements cet investissement a-t-il apporté aux salariés ?
Nous avons porté une attention particulière à l’ergonomie et aux sources potentielles de pénibilité. Avant, les pièces d’une commande étaient prélevées individuellement, regroupées sur un chariot poussé vers les postes d’assemblage. Cette dernière opération était sans véritable valeur ajoutée et potentiellement pénible : nous l’avons automatisée. Dans le même esprit, nous avons mis en place un dispositif de retournement des moteurs lourds sur nos îlots de montage. Nous avons standardisé nos lignes tout en veillant à leur ergonomie.
Quels sont vos objectifs en termes d’emplois ?
Depuis des années, nous connaissons une croissance que je qualifierais « d’organique », même si nous avons senti la période de crise. En se basant sur ces moyennes, nous sommes en mesure de faire une projection réaliste. L’emploi est lié à l’activité et aux gains de productivité réalisables. L’an passé nous avons embauché quelque 50 salariés dans la grande région et dans nos centres de services en France. Cette année une croissance de 4 % correspondrait à une augmentation du personnel de 1,5 %. Si notre croissance se poursuit, nous continuerons d’embaucher.
Quels sont les objectifs de SEW-Usocome en termes d’usine du futur ?
En France, l’usine du futur est un impératif pour redynamiser le tissu industriel et la compétitivité, car nous ne sommes pas du tout dans le même registre que nos voisins allemands. Il y a là une incitation à entreprendre et à investir. Pour cela il faut de l’argent : certaines mesures gouvernementales pourraient y aider. Mais l’usine 4.0 n’a pas un modèle unique : chacun doit construire la sienne une fois qu’il aura analysé ses processus. Dans ce contexte, il est indispensable de supprimer les sources de gaspillage et d’automatiser certaines phases.
Selon les principes du Lean [gestion de la production sans gaspillage] ?
Exactement. Il faut tenter d’automatiser tout ce qui ne génère pas de valeur ajoutée tout en veillant à assurer un retour sur investissement. C’est ce que nous avons fait à Brumath. Ce sera d’ailleurs un thème majeur du prochain Salon industriel de Hanovre en avril, où le groupe SEW présentera sa philosophie de l’usine du futur, avec des démonstrations.
Michel Munzenhuter, votre prédécesseur, avait été très médiatisé autour de ce que l’on appelle « l’entreprise libérée » [philosophie d’entreprise popularisée par le professeur Isaac Getz : les employés sont libérés de la hiérarchie et du contrôle] : comment vous situez-vous par rapport à cela ?
Je n’aime pas le mot « entreprise libérée », car l’entreprise n’est pas une prison : nous préférons « libérer les énergies ». Depuis longtemps, nous avons mis en place des structures ad hoc. Au fil du temps le personnel s’est étoffé et renouvelé. Les « nouveaux » n’ont pas vécu les débuts du projet : la transmission des valeurs avait besoin d’être redynamisée. Une chose est sûre : nous continuerons à donner de l’autonomie à nos salariés.

Par Marie Bohner
Photo Henri Vogt


Cet article est extrait du magazine hors-série ADIRA-ZUT ! 2016 dédié à l’attractivité économique de l’Alsace.

Source : www.adira.com

Contact : frank.becker@adira.com

Information : www.usocome.com

 

 


– See more at: http://www.adira.com/quoi-de-neuf/sew-usocome-l-avenir-passe-par-l-industrie-4-0.html#sthash.mdQDuDTm.dpuf

Flag fr_FR  L’Allemagne attire des investissements record.

L’agence allemande de développement économique Germany Trade & Invest ( GTAI)  a récemment publié une étude faisant état de la réalisation de 2 300 projets d’investissements directs à l’étranger en 2015 par des installations, développements ou relocalisations d’entreprises.

Les chiffres sont en hausse de 60 % par rapport à 2014, grâce à la taille du marché allemand, sa stabilité et sa conjoncture économique très favorable. Le montant total des investissement  s’élève à 6.2 milliard d’euros, créant plus de 30 00 emplois. 41 % des investissement sont réalisés par des européens. Les sociétés non seulement investissent dans des installations, lais elle le font aussi directement dans des entreprises allemandes.

Source : http://www.allemagne.diplo.de/Vertretung/frankreich/fr/__pr/nq/2016-05/2016-05-24-investissements-allemagne-pm.html

Informations : Missions allemandes en France

Flag fr_FR  Baisse record du chômage dans le pays de Bade.

Un nombre croissant d’offres d’emploi et la reprise printanière boostent le marché du travail allemand et font descendre le taux de chômage à 6,0 %, le taux plus faible enregistré au mois de mai depuis 25 ans. En parallèle, les premiers réfugiés arrivent sur le marché.

« La création d’emplois est particulièrement dynamique, et la demande de main d’oeuvre s’est nettement accélérée », commente le directeur de l’Agence fédérale pour l’emploi, Frank-J. Weise. Il y avait fin mai 80 000 chômeurs de moins qu’en avril, pour un total de2 664 000.

Dans le même temps, toujours plus de postes sont vacants. En mai, l’Agence fédérale dénombrait 655 000 offres, soit98 000 de plus que l’an dernier à la même époque.

Cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains mois, en dépit de l’arrivée des réfugiés sur le marché – les premières autorisations de travail commençant à être accordées. Sur 145 000 réfugiés actuellement inscrits, on trouve une large majorité de Syriens (85 000), suivis d’Irakiens et d’Afghans.

Les spécialistes pressentent certes une hausse du nombre de chômeurs, mais restent optimistes, car l’impact devrait rester faible : la situation conjoncturelle et le nombre de postes proposés permettront d’amortir sans problème les nouveaux arrivants.

3,7% de chômeurs dans le Bade-Wurtemberg

Le sud-ouest de l’Allemagne affiche également une nouvelle baisse (- 0,1%) et se place en seconde position derrière la Bavière (3,4%). Les entrepreneurs ayant toujours plus de difficultés à trouver du personnel qualifié, ce sont les chômeurs de longue durée qui profitent désormais de la situation. Quant au taux de chômage des moins de 25 ans, il reste très bas avec 2,0%.

Plus près de chez nous, la baisse reflète l’évolution du Land : les agences d’Offenburg et de Lörrach annoncent des taux inchangés de 3,3% et 3,1%, alors que celle de Fribourg affiche une légère baisse de – 0,1% pour un taux de 4%.

« Il y a aujourd’hui moins de chômeurs qu’il y a un an. Et ce bien qu’il y ait plus de personnes inscrites avec un passeport étranger. Cela montre que le marché du travail régional supporte bien le mouvement des réfugiés », se félicite Christian Ramm, le directeur de l’agence fribourgeoise. Et de se montrer confiant quant à l’évolution future du marché, car les réfugiés et autres groupes ayant des difficultés à prendre pied sur le marché devraient continuer de profiter du grand nombre d’offres vacantes.

306 postes supprimés chez Johnson Controls

Cela n’escamote toutefois pas certains conflits avec les annonces récentes de plusieurs entreprises d’externaliser leur production vers l’Europe de l’Est, comme chez Ferromatik à Malterdingen (130 postes déplacés en Tchéquie), ou encore de fermer une unité de production comme pour Johnson Controls à Neuenburg (306 postes supprimés dont 200 occupés par des transfrontaliers).

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace 08.06.16 Florence Baader

www.dna.fr

 

Flag fr_FR  Comment surmonter les obstacles à la coopération.

La commission vient de faire paraître les résultats d’une étude portant sur les freins à la réussite de la coopération transfrontalière.

Information : http://www.espaces-transfrontaliers.org/actualites/news/news/show/surmonter-les-obstacles-a-la-cooperation-la-commission-publie-les-premiers-resultats-de-sa-cons/

Les conclusions sont présentées sous forme d’une infographie : http://ec.europa.eu/regional_policy/sources/consultation/overcoming-obstacles-border-regions/results/factsheet_cross-border_review.pdf

Source : MOT Mission Opérationelle Transfrontalière

Informations : www.espaces-transfrontaliers.org

Flag fr_FR  Colloque juridique Franco-Allemand le 14 juin à Strasbourg

Un colloque juridique Franco-Allemand est consacré au thème  » La flexibilité en France : oui elle existe; Comment faire face aux variations de charge d’activités ? Solutions et opportunités pour les groupes  étrangers. »

Ce colloque a lieu le mardi 14 juin 2016 de 9 heures à 17 heures

à l’Ecole Régionale des avocats du Grand Est 4 rue Brulée à Strasbourg.

2016 05 23 colloque 14 06 programme et bulletin d’inscription en langue française-2

Source : Antelitis f.lorentz@antelitis.eu

Informations : www.barthelemy-avocats.com

Flag fr_FR  Travail transfrontalier : Forum le 14 juin à Marckolsheim.

Le Pôle Emploi de Sélestat et l’Arbeitsagentur d’Emmendingen- Freibourg- Lahr organisent un forum transfrontalier consacré au thème : « Résider en France, travailler en Allemagne » dans la salle des fêtes de Marckolsheim de 14 h à 17 h .

Ce forum sera axé sur le recrutement pour permettre un contact direct entre les entreprises et les personnes en recherche d’emploi.

Les instances participantes sont : Pôle Emploi, l’Arbeitsagentur, le Greta, Infobest, l’école de langues Zum Erstein, Eures-T, de nombreux employeurs tels que Europa-Park et des entreprises de l’industrie et du bâtiment ainsi que des agences de travail temporaire Orizon et Heiba.

Des conseils et des informations seront données en matière de:

  • connaissance du marché allemand,
  • préparation de candidature et de CV,
  • apprentissage franco-allemand,
  • dispositif d’évaluation du niveau en langue allemande,
  • formations en langue allemande,
  • formalités administratives.

Deux conférences sont prévues:

  • de 14 h 15 à 14 h 45 : « L’apprentissage franco-allemand »
  • de 15 h 30 à 16 h 30 : « Demain je travaille en Alllemagne »

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 10.06.16. www.dna.fr

Flag fr_FR  France – Allemagne : un site internet de promotion touristique.

Une nouveau site Internet a été mis en ligne pour assurer la promotion de la destination France en Allemagne.


C’est une première sur la toile allemande mise à disposition des acteurs du tourisme français qui recherchent de nouveaux leviers de promotion de leurs offres vers les touristes d’outre-Rhin.

Le portail est actif depuis le début du mois de mai 2016.

A mi-chemin entre un site Internet et un magazine, www.frankreich-webazine.com est responsive design. C’est-à-dire que le format des pages s’adapte automatiquement en fonction de l’appareil : ordinateur, smartphone ou tablette.

Si l’Allemagne reste le premier marché touristique au monde, la destination France n’y détient que la 5e place. Ce marché majeur constitue cependant toujours la 2e source de touristes pour l’Hexagone.

Ce portail est animé par Josée Schouten et Carole Gölitz aidées dans le travail de rédaction par les journalistes et blogueuses Nicky Bouwmeester et Ulrike Grafberger.

Cette équipe féminine est déjà à l’origine de www.frankrijk.nl lancé aux Pays-Bas en janvier 2014 sous un modèle similaire.

Informations : www.frankreich-webazine.com.

Source : http://www.e-alsace.net/index.php/smallnews/detail?newsId=20864&_newsletterjob=56196795

 

 

Flag fr_FR  L’emploi des séniors : une approche franco-rhénane le 15 juin à Strasbourg

L’association de Prospective Rhénane a le plaisir de vous inviter à sa prochaine manifestation

qui aura lieu le

mercredi 15 juin 2016 de 17h30 à 19h45

sur le thème

 » L’emploi des seniors : une approche franco-allemande « 

avec la participation de

Monsieur Hen Dominique,

Directeur d’ACTAL

Madame Boitel Aurélie,

Eurodistrict Pamina

Monsieur Hen, directeur d’Actal, (Action pour les Conditions de Travail en Alsace), un organisme qui a pour but l’amélioration des conditions de travail des salariés,  nous parlera de la gestion des âges des salariés par les entreprises et des mesures d’aménagement des postes de travail pour les seniors. De son côté, Madame Boitel de l’Eurodistrict Pamina nous fera part de son expérience à travers le projet de retour à l’emploi des seniors  (Pamina 45+,  2010 – 2014); elle évoquera les perspectives  offertes par le projet pour les prochaines années.

FSEG

61, avenue de la Forêt Noire
67000 à Strasbourg
fléchage

Cliquez ici et vous serez inscrits

Retrouvez toutes les informations, manifestations et les nouveaux documents de l’APR sur le site internet http://www.apr-strasbourg.org
Vous pouvez également les recevoir automatiquement et gratuitement sur votre ordinateur en vous abonnant à notre fil RSS (voir sur le site).

Source :  APR http://www.apr-strasbourg.org

Flag fr_FR  Le nombre de jeunes alsaciens prêts à travailler dans le pays de Bade reste faible.

badische zeitung

Un récent article de la Badische Zeitung relève le faible nombre de jeunes alsaciens prêts à travailler dans le pays voisin de Bade.

Malgré un taux de chômage réduit de plus de la moitié – 4.2 % en pays de Bade et 10 % en Alsace –  le jeunes français ne se précipitent pas sur les postes vacants en Allemagne, par manque de flexibilité selon l’article.

Les cas tel que celui d’Elsa, une Mulhousienne de 22 ans qui est en stage de plusieurs mois à Neuenburg à 500 mètres de la frontière pour une formation de technicien design, reste en effet trop rare.

Les actions menées en commun par le Pôle Emploi en Alsace et l’Arbeitsgagentur du Pays de Bade ont été menées très largement et pourtant seuls 179 chômeurs d’Alsace ont signés un contrat dans le secteur de Fribourg.

Dans le nord du département les résultats sont un peu plus positifs : 353 alsaciens sans emploi  ont trouvé un emploi dans l’Ortenau. Pourtant globalement entre 2012 et 2015, le nombre de travailleurs frontaliers de France travaillant entre Offenburg et Lörrach a passé de 15.200 à 12.000.

Le manque de connaissance de la langue allemande par les jeunes et la faible attractivité à à leurs yeux, de la formation par apprentissage sont des obstacles à leur mobilité.

Source : L’Alsace du 11.04.16

Information : Badische Zeitung www.badische-zeitung.de

 

 

Flag fr_FR  Rencontre transfrontalière à Forstfeld

Récemment a eu lieu à Forstfeld une rencontre entre le pôle emploi de Rastatt et le maire de Forstfeld.

La situation économique est particulièrement bonne outre-Rhin avec un taux de chômage 6.5 % et de 3.6 % en Pays de Bade. Les entreprises y offrent des postes à pourvoir dans le social mais aussi dans le secteur industriel avec le plan « Industrie 4.0 » où 60.000 postes sont à pourvoir. Le secteur de l’impression 3 D est aussi en forte progression, avec une société sur le Baden- Airpark. Daimler Benz recrute 200 personnes pour la logistique et le production.

Pour des jobs d’été Daimler-Mercedes recherche 1.800 jeune pour Sindelfingen et Rastatt, 1.500  pour Wörth et 800 pour Gaggenau. A Rust Europa Park recrute 150 jeunes pour l’été et Zalando s’implante à Lahr avec 1.000 emplois créés.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 3.05.16

Info : www.dna. com

Flag fr_FR  De nouveaux investissements chez Jus de Fruits d’Alsace

Jus de Fruits d’Alsace est une entreprise suivie de près par l’ADIRA depuis de nombreuses années. Située à Sarre-Union, elle a été rachetée en 2008 par le groupe familial LSDH (Laiterie de Saint Denis de l’Hôtel) dirigé par un chef d’entreprise visionnaire et apprécié : Emmanuel Vasseneix. Jus de Fruits d’Asace emploie aujourd’hui plus de 240 personnes pour le conditionnement de jus de fruits.

L’entreprise a mené ces dernières années divers programmes d’investissements ambitieux. Ainsi, en 2011, un transstockeur a été inauguré, puis l’atelier a connu une extension.

Grâce à un investissement de près de 15 millions d’euros en 2015 et de 2 millions d’euros supplémentaire en 2016, l’entreprise s’est dotée d’une nouvelle ligne de conditionnement pour les bouteilles en PET (plastique) pour compléter les emballages en verre et en carton. L’embout en PET sur lequel on peut repérer le pas de vis pré-injecté, est chauffé et placé dans un moule en métal, dans lequel on envoie de l’air pressurisé pour en faire une bouteille de jus de fruits. Au total, 39 millions de bouteilles PET, 43 millions de bouteilles en verre et 266 millions de briques sortiront de l’usine alsacienne en 2016.

Enfin, un nouveau directeur de site est arrivé fin février dans l’entreprise : Pascal Schell a pris la suite de Francis Serfass. Nous lui souhaitons la bienvenue !

Information : http://www.adira.com/quoi-de-neuf/-de-nouveaux-investissements-chez-jus-de-fruits-d-alsace.html#sthash.JaIhIOkf.dpuf

Source : www.adira.com

Flag fr_FR  Imposition et déclaration des retraites des travailleurs frontaliers

frontaliers
L’INFOBEST PAMINA organise deux réunions d’information au sujet des pensions des travailleurs frontaliers.

Les réunions d’information collective consacrées à la déclaration des pensions allemandes en France et en Allemagne auront lieu

– le mercredi 27 avril 2016
– le lundi 2 mai 2016
– de 14 h à 16 h
– dans les locaux de l’Eurodistrict PAMINA
– 2, rue du Général Mittelhauser à 67630 Lauterbourg.

Un expert sera présent et pourra répondre (gratuitement) à d’éventuelles questions.

Il n’y aura pas d’entretiens individuels.

Le nombre de places étant limité, il faut impérativement s’inscrire auprès de l’INFOBEST PAMINA au 03 68 33 88 00.

Source : www.eurodistrict-pamina.eu

Flag fr_FR  Wissembourg : Inauguration des nouveaux locaux de Pôle Emploi

Fin mars ont été inaugurés à Wissembourg les nouveaux locaux de Pôle Emploi, situés dorénavant à l’entrée de la zone commerciale de Wissembourg – Altenstadt. Les locaux occupe 800 mètres carrés pour une équipe de 32 personnes.

Rodolphe Rhit, le directeur de l’agence, a expliqué les nouveautés du dispositif, à savoir des après-midi entièrement consacrés aux rendez-vous et un suivi et traitement des dossiers d’indemnisation assurés par un conseiller expert en indemnisation. Des liens personnalisés sont également mis en place avec les entreprises du territoire.

La spécificité des relations transfrontalières à Wissembourg a été renforcée par des relations entre Pôle Emploi et l’Arbeitsagentur de Karlsruhe, Rastatt et Landau. En 2015, près de 200 personnes ont ainsi trouvé en emploi de l’autre côté de la frontière.

Le forum de l’emploi transfrontalier qui a lieu chaque année à Seltz favorise aussi les contacts entre demandeurs d’emploi et entreprises des deux côtés du Rhin.

L’agence de Pôle emploi, 2 rue Marie-Gross-Herrel à Wissembourg, est ouverte du lundi au mercredi de 8 h 30 à 12 h 30 en accès libre, de 12 h 30 à 16 h 30 sur rendez-vous, le jeudi de 8 h 30 à 12 h 30 en accès libre (fermé l’après-midi) et le vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 en accès libre et de 12 h 30 à 16 h sur rendez-vous.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 22/03/16 www.dna.fr

Contact : Pôle Emploi Wissembourg www.pole-emploi.fr

Flag fr_FR  Consultation publique de la Commission Européenne

Proposition relative à un registre de transparence obligatoire

La Commission est favorable à une plus grande transparence, qu’il s’agisse de la façon dont elle fonctionne ou du processus décisionnel de l’Union européenne dans son ensemble. Dans ce contexte, elle a annoncé son intention d’améliorer le registre de transparence, un instrument mis en place par le Parlement européen et la Commission européenne pour faire la lumière sur les activités de lobbying visant à influencer l’élaboration des politiques européennes.

commission europeenne

Cette consultation publique poursuit un double objectif : (1) recueillir des avis sur le fonctionnement du registre de transparence actuel et (2) obtenir des contributions utiles pour la conception du future système d’enregistrement obligatoire prévu dans les orientations politiques annoncées par le président Juncker.

Pour accéder à des informations complémentaires ainsi qu’à la consultation veuillez consulter le site de la commission.

Source : Eurodistrict Pamine www.eurodistrict-pamina.eu

Information : Commission Européenne www.ec-europa.eu

Flag fr_FR  EDEKA projette d’installer son centre logistique à ACHERN

Le distributeur allemand EDEKA a pour projet d’installer un centre logistique à ACHERN entre Offenburg et Baden- Baden. La décision finale doit être prise avant Pâques, car il reste à résoudre les problèmes posés par le caractère militaire du terrain.

L’entrepôt serait en effet situé sur une partie d’un terrain militaire de la Bundeswehr et la surface du terrain atteindrait les 20 hectares. L’investissement global s’élèverait à  130 millions d’euros et le centre logistique pourrait créer un millier d’emplois.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 11.03.2016 www.dna.fr

Flag fr_FR  Investissements chez KUHN à Saverne

KUHN investit 17 millions d’Euros dans un nouveau Centre Logistique

KUHN S.A., constructeur de renommée mondiale et acteur majeur dans le domaine du machinisme agricole, adapte son site de Saverne pour faire face à une augmentation de la diversité et de la taille de ses produits. Le 23 février 2016, KUHN a invité de nombreuses personnalités locales pour le coup d’envoi de ce projet industriel majeur. 

Après la création en 2008 à Monswiller de son second site de production alsacien dédié au montage de grandes machines, KUHN franchit une nouvelle étape afin de répondre aux enjeux du futur et aux exigences de sa clientèle internationale, en réorganisant et en modernisant sa logistique interne.

Ce projet de grande envergure représente un investissement d’environ 17 Millions d’euros et concerne le site historique de Saverne qui emploie aujourd’hui plus de 1 200 salariés.

Ce nouvel outil logistique baptisé « Central Logistics Center » prendra la forme d’une structure moderne de près de 10 000 m² et d’une hauteur de 20 m, remplaçant d’anciens bâtiments préalablement démolis. Il assurera la fonction de réception et de stockage des 18 000 références de pièces et composants provenant de fournisseurs, de sous-traitants et d’autres usines du Groupe. La performance de ce nouvel outil résidera dans sa capacité à approvisionner les ateliers de fabrication et de montage au bon moment, de façon toujours plus précise et plus régulière, avec des quantités calibrées au plus juste.

L’objectif du projet est de permettre à l’entreprise de réagir encore plus rapidement aux demandes des clients et de produire, précisément, ce qu’il faut, au moment où il le faut, libérant ainsi dans les ateliers les espaces de stockage pour les remplacer par des espaces de création de valeur ajoutée. Des techniques modernes de manutention (incluant une installation de transstockeurs automatiques d’une capacité de 32 000 emplacements) ainsi que les meilleurs logiciels de pilotage seront mis en oeuvre, de façon à assurer la plus haute performance et des conditions de travail optimales pour les magasiniers et caristes qui feront fonctionner ce complexe au quotidien.

Le centre logistique devrait être opérationnel au cours du second semestre 2017.

L’ADIRA est constamment présente aux côtés de Kuhn depuis des années. Elle entretient des contacts réguliers avec la Direction pour accompagner ses projets en cours comme les grands développements récents : Kuhn Center for progress et le Centre de compétence Kuhn MGM pour l’assemblage de grandes machines à Monswiller.

Kuhn - février 2016

Source : ADIRA www.adira.com
See more at: http://www.adira.com/quoi-de-neuf/kuhn-investit-17-millions-d-euros-dans-un-nouveau-centre-logistique.html#sthash.w4DwsMxW.dpuf
Contacts : KUHN www.kuhn.fr

Flag fr_FR  Travailleurs frontaliers : baisse vers l’Allemagne.

Une étude de l’INSEE portant sur les travailleurs frontaliers alsaciens a été publiée fin février. Leur nombre total s’élevait en 2012 à 66 000. Le nombre de frontaliers alsaciens travaillant en Allemagne a baissé à 30 500, dont 6 800 dans la zone de Wissembourg, qui enregistre la plus grande densité. 46 % de ces salariés travaillent dans le secteur industriel, essentiellement dans l’automobile, la fabrication de machines et la métallurgie. Une majorité de frontaliers, 49 % , sont des ouvriers. Mais leur part diminue au fil des années. Par contre, les transfrontaliers sont employés à 93 % en CDI.

Source : DNA du 26.02.2016 www.dna.fr

Informations : www.insee.fr

Flag fr_FR  Diminution des défaillances d’entreprises en Alsace

D’après le bilan Altares des défaillances et sauvegardes d’entreprises en France, l’Alsace a connu en 2015 une baisse du nombre de défaillances de -14,3 % par rapport à 2014, année la plus sévère depuis la crise.

L’Alsace a enregistré 1 655 défaillances (procédures de sauvegardes / redressements judiciaires / liquidations judiciaires) en 2015, ce qui représente une diminution de – 14,3 % par rapport à l’année précédente. L’ACAL (Alsace-Champage-Ardennes-Lorraine) affiche une baisse des défaillances de – 4,8 % et l’évolution du nombre de défaillances en France s’élève à + 0,8 % sur un an. Au niveau national, l’industrie a connu une légère baisse de -1,2 % des défaillances et globalement, le nombre d’emplois menacés a diminué (- 3,8 %). Les faillites des PME ont évolué favorablement (- 10,2 %).

Le nombre d’ouvertures de redressements judiciaires ou de liquidations a baissé de 15,1 % sur un an dans le Bas-Rhin et de 9,5 % dans le Haut-Rhin.

 0  0

– See more at: http://www.adira.com/quoi-de-neuf/diminution-des-defaillances-d-entreprises-en-alsace.html#sthash.IoBRlfzV.dpuf

Flag fr_FR  La Fonderie de Niederbronn lance un four innovant !

Fonderie de Niederbronn - Gooker - fourGrâce à la collaboration avec Nicolas Reydel de l’agence de design Denovo à Strasbourg, la Fonderie de Niederbronn a lancé un nouveau four « LeGooker » afin de diversifier ses produits et de répondre à une demande du marché.
Le projet a remporté un prix Tango & Scan (programme piloté par ACCRO, financé par l’Eurométropole de Strasbourg et la Direccte). Ce prix récompense la collaboration entre les entreprises industrielles « traditionnelles » et le monde créatif. The Connecting Place s’est également associée au projet pour en assurer le marketing et la communication. Le 29 janvier 2016, un événement était organisé chez Denovo pour lancer le nouveau produit et remercier tous les partenaires.

Luc Maurin, a pris la direction de la Fonderie de Niederbronn il y a 3 ans et a souhaité diversifier les activités de la fonderie qui était alors spécialisée dans le chauffage. Grâce à la qualité, au professionnalisme et aux compétences des équipes, il a pu envisager une collaboration avec une agence de design (Denovo) pour mettre au point un nouveau four au feu de bois utilisable toute l’année pour cuisiner en extérieur. Les prototypes ont été réalisés en interne pour aboutir à un produit de qualité. Gilles Auberger, gérant de The Connecting Place a proposé l’approche lean start-up pour mener à bien le projet. Cette méthode repose sur des vérifications de la validité du concept au cours de la mise en œuvre du nouveau produit. Ainsi, les fours ont pu être testés par des béta-testeurs pour être améliorés au fur et à mesure et mieux répondre aux besoins des utilisateurs.

Le lancement de la commercialisation du nouveau four est également novateur : les premiers fours peuvent être achetés sur la plateforme de financement collaboratif Kisskissbankbank pendant 45 jours, ensuite ils seront disponibles par des réseaux de distribution.

La Fonderie de Niederbronn fait partie des grands comptes industriels alsaciens rencontrés régulièrement par l’ADIRA afin de les accompagner dans leurs projets de développement. Depuis 2010, date du rachat de l’entreprise par Hugh Aiken au groupe DeDietrich, l’entreprise a investi 15 millions d’euros dans la modernisation de ses équipements. Elle emploie aujourd’hui 200 salariés en Alsace du Nord et a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros.
En pleine croissance, la Fonderie vient par ailleurs de remporter la commande d’un marché au Maroc pour la construction d’une des plus grandes fermes solaires au monde. Grâce à des équipements spécifiques et aux compétences de ses salariés, la Fonderie de Niederbronn a pu faire la différence face à une concurrence internationale.

Fonderie de Niederbronn - Gooker

Source : www.adira.com

Flag fr_FR  BILAN 2015 POSITIF POUR LA INDUSTRIE-UND HANDELSKAMMER DU RHIN SUPERIEUR SUD.

Le président de la chambre de commerce et d’industrie du rhin supérieur sud, Steffen Auer, a récemment présenté le bilan économique, très positif, de l’année 2015. Les entreprises badoises enregistrent une croissance de leur activité, leur seul problèmes étant ceux du manque de main d’oeuvre qualifiée et les coûts de personnel.  Les secteurs du commerce, du tourisme et des services affichent les meilleurs résultats. Près d’un quart des sociétés envisagent de créer des emplois, seuls 10 % d’entre elles craignent une baisse de leurs résultats dans les mois à venir.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace – 06.01.2016

Flag fr_FR  Campus Européen Trinational

Le campus européen trinational a pour objectif de resserrer les liens entre les universités du territoire du Rhin Supérieur, à savoir celles de Strasbourg, Bâle, Haute-Alsace, Fribourg et l’Institut de technologie de Karlsruhe -(KIT).

Sous l’impulsion de l’Université de Strasbourg, a été créé le premier groupement européen de coopération territoriale / GECT dans le secteur de l’université avec son siège à Fribourg.

Source : « Le Journal des Entreprises » – 15.12.15

 

Flag fr_FR  Conférence du Rhin Supérieur

La Conférence du Rhin Supérieur a publié récemment un guide intitulé : « 40 ans de ccopération dans le Rhin Supérieur ».

Lire sous http://www.conference-rhin-sup.org/fr/la-conference-du-rhin-superieur/apercu/actualites/items/brochure-40-ans-de-cooperation-transfrontaliere-dans-le-rhin-superieur.html

Source et information :  Conférence du Rhin Supérieur www.conference-rhin-sup.org/fr/home.html

Flag fr_FR  Emplois transfrontaliers en Alsace : les exemples de SIEMENS et de Europa Park.

Chez Siemens à Karlsruhe : 300 salariés alsaciens

L’entreprise d’électronique SIEMENS basée à Karlsruhe compte 300 alsaciens parmi ses 4.300 salariés. Une opportunité pour les travailleurs frontaliers du nord du département du Bas-Rhin : en effet la grande taille de l ‘entreprise allemande leur permet de profiter d’importantes perspectives en terme de  plan de carrières et des échanges interculturels. La société met également en place des créneaux pour faire du sport et met à disposition son propre jardin d’enfants pour ses salariés.

Contact : www.automation.siemens.com

Chez Europa Park à Rust :  : 1.800 employés d’Alsace

Le 1er parc d’attraction allemand compte 1.800 salariés alsaciens et compte 42 nationalités différentes parmi son personnel. La maîtrise de la langue française est un atout car 25 % des visiteurs sont français, et 21 % sont Suisses. La maîtrise de la langue allemande, ou au moins de l’alsacien, et des notions d’anglais s’avèrent également importants pour communiquer entre collègues, qui pour une grande part sont des employés saisonniers.

Contact : www.europapark.de

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 24/11/2015

Flag fr_FR  Colloque juridique franco / allemand le 17 décembre 2015 à Strasbourg.

 Colloque juridique-franco-allemand

« La flexibilité en France : oui, elle existe. Comment faire face aux variations de charge d’activités ? Solutions et opportunités pour les groupes étrangers »  

Le jeudi 17 décembre 2015 – 9 heures à 16 heures 30

A l’école régionale des avocats du Grand Est – 4, rue brûlée, 67000 Strasbourg

(présentation en langue allemande relayée par un support en français)

Et After Work jusqu’à 19 heures

Vous trouverez ci joint le programme du colloque ainsi que le bulletin d’inscription.

colloque 171215

Source : Antélitis , société d’avocats

Contacts : florentz@antelitis.eu

 

 

 

Flag fr_FR  Saverne : Semaine du Développement Economique

Semaine du Développement Économique du Pays de Saverne Plaine et Plateau

La Semaine du Développement Économique du Pays de Saverne Plaine et Plateau met en valeur le territoire à travers les différents acteurs qui la composent.

Du 20 au 27 novembre 2015, ont eu lieu des manifestations comme le Forum de la création et du développement d’entreprises ou les Trophées du Pays de Saverne Plaine et Plateau.

Pour en savoir plus : Pays de Saverne Plaine et Plateau

Source : ADIRA www.adira.com

Contact : jean-michel.staerle@adira.com

Flag fr_FR  Alsace du Nord : 80 chefs d’entreprises réunis à Bischwiller

Rencontre en Alsace du Nord sur la Marque Alsace

Rencontre en Alsace du Nord sur la marque Alsace et le label Alsace ExcellenceLe 9 novembre 2015, environ 80 dirigeants d’entreprises d’Alsace du Nord se sont réunis à Bischwiller pour une rencontre organisée par les communautés de communes de Haguenau et Bischwiller en lien avec l’ADIRA et l’Agence d’Attractivité de l’Alsace.

Raymond Gress, Président de la Communauté de Communes de Bischwiller et Environs, Yves Demangel, Directeur de la Marque Alsace et Claude Sturni, Député-Maire de Haguenau, sont intervenus devant de nombreux chefs d’entreprises d’Alsace du Nord. Monique Jung, Vice-Présidente de la Région Alsace et directrice adjointe à l’ADIRA a assuré l’animation de la soirée.

Cet événement a montré la coopération entre l’ADIRA et AAA dans l’intérêt des entreprises locales. Ainsi, la Marque Alsace et le Label Alsace Excellence ont été présentés comme une entrée territoriale de la démarche de marketing territorial complémentaires aux actions de développement économique menées sur le terrain par l’ADIRA. 3200 entreprises sont aujourd’hui partenaires de la Marque Alsace pour renforcer le rayonnement, l’attractivité et la compétitivité de la région. Pour sa part, le Label Alsace Excellence valorise l’excellence alsacienne des entreprises grâce à un référentiel.
Brian Martin et Stéphane Pastor ont également présenté le Réseau Commande Publique Alsace qui aide les entreprises à avoir accès aux marchés publics.

Trendel Fermetures et SEW USOCOME ont apporté des témoignages concordants : d’une part, la Marque Alsace permet de créer une dynamique entre les entreprises et les territoires et d’autre part, le label Alsace Excellence valorise le savoir-faire et les compétences des équipes.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Yves Demangel à l’Agence d’Attractivité de l’Alsace ou Jean-Michel Staerlé à l’ADIRA.

Source : ADIRA www.adira.com

Contact : jean-michel. staerle@adira.com

Flag fr_FR  Alsace du Nord : Remise des Sandhaas d’Or

Organisée par la Jeune Chambre Economique de Haguenau, la cérémonie de la remise des Sandhaas d’Or a récemment eu lieu  à Haguenau en lien, cette année, avec la Mission locale d’Alsace du Nord.

Cette manifestation  récompense chaque année des sociétés, associations et personnalités qui oeuvrent de manière particulière à la vie économique et à l’attractivité du territoire d’Alsace du Nord.

Pour cette 26 ème édition, et en raison du partenariat unique noué avec la Mission locale d’Alsace du Nord, qui s’occupe de l’insertion des jeunes de 16 à 25 ans dans le monde du travail, a été créée une nouvelle catégorie des Sandhaas d’Or intitulée  » Entreprise citoyenne – inclusion professionnelle ». Celle ci a été décernée au centre hospitalier de Haguenau qui emploie 21 jeunes en CDD « Emploi Avenir ».

L’association « Les raideurs fous » du lycée André-Maurois de Bischwiller a obtenu la palme dans la catégorie « Entreprise citoyenne – Jeunesse ».

Dans la catégorie « Métiers d’art » le trophée a été remis à la manufacture d’orgues et de clavecins Blumenroeder de la région d’Haguenau.

L ‘entreprise Arpa de Niedermodern, fabricant de tables de cuisson, a remporté le prix de la catégorie « Innovation – Technologie « .

Le coup de coeur a été décerné à l’association « Ecurie Rochette Handicap » de Schweighouse sur Moder.

Les autres sociétés  ayant participé au concours sont les suivantes :

« Entreprise citoyenne – Inclusion professionnelle » : Industrie Service de Haguenau, société spécialisée dans le montage d’échafaudage et la sous-traitance industrielle ; Atelier Au Poil de Haguenau, qui exploite une activité de toilettage pour chien mobile ; Haguenau Entr’Aide, association qui assure du transport à la demande pour les personnes âgées et une activité de portage de repas à domicile ; Adecco, agence de travail intérimaire et de ressources humaines de Haguenau.

« Entreprise citoyenne – Jeunesse » : Cric Crac Croc, mini-entreprise du collège de Woerth qui a créé une gamme de friandises pour animaux ; Ecoll’O, mini-entreprise du collège de La Walck qui développe un tube de colle très résistant.

« Métiers d’art » : Carrosserie Klughertz d’Oberroedern, spécialisée dans l’entretien et la restauration de véhicules anciens, de vieilles anglaises notamment ; Poterie Friedmann de Soufflenheim, qui allie tradition et modernité dans sa gamme de produits artisanaux.

« Innovation – Technologie » : LH Solutions de Laubach, qui développe des logiciels de gestion pour les entreprises ; Alsagomma’tech de Lampertsloch, société spécialisée dans le décapage et le nettoyage par aérogommage, procédé écologique.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 10/10/15 et L’ami Hebdo du 25/10/15

Contact : Jean-Michel STAERLE, Président de la mission locale d’Alsace du Nord

jean-michel .staerle@adira.com

 

 

Flag fr_FR  ALSACE DU NORD : Matinée du SCOTAN à Walbourg – rapprochements vers Karlsruhe

6e Matinée du SCoTAN : « ouvrir de nouvelles perspectives entre l’Alsace du Nord et la métropole de Karlsruhe »

« L’esprit de Walbourg » pourrait bien avoir franchi une étape et donné une nouvelle impulsion à la coopération entre l’Alsace du Nord et la métropole de Karlsruhe…

SCOTAN - Claude Sturni - © Mehdi Wehrle

Située à mi-chemin entre les deux métropoles régionales de Strasbourg et Karlsruhe, l’Alsace du Nord entend tirer profit de cette opportunité géographique. La proximité de la région de Karlsruhe, 1,24 M d’habitants, reconnue comme une des plus innovantes en Europe dans le domaine des sciences et de la haute technologie représente une occasion unique pour faire évoluer les relations vers l’Est et instaurer de nouveaux modèles de coopérations.

Une première rencontre organisée samedi 17 octobre 2015, et fondée sur la volonté de Claude Sturni, président du syndicat du SCoTAN et de Frank Mentrup, président de la TechnologieRegion Karlsruhe, a été l’occasion de débattre des enjeux communs de développement et de cohérence entre l’Alsace du Nord et la métropole de Karlsruhe, et de faire valoir une vision politique partagée des coopérations à mener.

Raccordement ferroviaire entre l’Alsace du Nord et le tram-train de Karlsruhe, maîtrise des langues voisines, valorisation de l’apprentissage transfrontalier, prise en compte des modes de vie des générations nouvelles, développement des coopérations entre acteurs économiques, réciprocité des échanges touristiques et culturels… autant de sujets qui ont animé les débats sans tabou de cette matinale à Walbourg.

Ces réflexions s’ouvrent dans un contexte nouveau d’évolution du périmètre régional au 1er janvier 2016 et constituent un apport important aux travaux des futurs conseillers d’une grande Région à la frontière de 4 pays européens !

Il reste cependant du chemin à parcourir pour transformer toutes ces intentions en actes concrets.

La 6e Matinée du SCoTAN a indiscutablement scellé les accords d’une collaboration prometteuse entre l’Alsace du Nord et la métropole de Karlsruhe !

Merci à Géraldine Staerlé, Directrice du Syndicat mixte du SCoTAN pour ce communiqué. 

Source : SCOTAN www.scotan.alsacedunord.fr

Contact : geraldine. staerle@alsacedunord.fr

Retrouvez la présentation de la matinée du SCOTAN

Flag fr_FR  Actimage lauréat du prix de l’entrepreneuriat Franco-Allemand dans le Grand Est

Marc Lott,  dirigeant  de l’entreprise Actimage a remporté le Prix de l’entrepreneuriat Franco-Allemand de l’Année pour la région Est.

Pour la 23e année, EY et L’Express organisent le Prix de l’Entrepreneur de l’Année. Partenaire de l’événement, Widoobiz est présent sur l’ensemble des cérémonies afin de récolter les témoignages des lauréats.

Marc Lott, dirigeant de l’entreprise Actimage, illustre par des anecdotes, les mérites d’une association franco-allemande dans le monde de l’entreprise: 2 cultures, 2 approches.

Source : Widdoobiz Le média des entrepreneurs

www.widoobiz.com

Contact : Actimage

www.actimage.fr

Flag fr_FR  Hotline des douanes allemandes pour des questions concernant le smic allemand

Hotline des douanes allemandes pour des questions concernant le smic allemand

Depuis l’introduction du salaire minimum en Allemagne le 1er janvier 2015, les douanes  responsables du contrôle sont de plus en plus sollicitées par les entreprises.

Une Hotline a été créée pour permettre aux entreprises de poser toutes les questions liées aux déclarations obligatoires, à l’obligation de conservation des documents et à l’obligation de coopération …

Contact : Zentrale Auskunft der Zollverwaltung

Telefon : 0049 (0)351 44834-520

E-Mail : info.gewerblich@zoll.de

Source : News du Passe-droit Allemagne – Octobre 2015 – CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

www.strasbourg.cci.fr  – juridique@strasbourg.cci.fr

Flag fr_FR  Congrès International au Parlement Européen de Strasbourg – 26/27 novembre 2015

L’euro-Institut vous propose un colloque international sur le thème :

Génération Y + Démocratie des genres aujourd’hui = Economie de demain

Comment la jeune génération révolutionne la conception de l’économie de demain au-delà des frontières ?

Congrès international
26-27 novembre 2015
Parlement européen, Strasbourg
Un salaire attractif seul ne suffit plus à les attirer. La jeune génération Y. Leur boulot doit s´adapter à
leur vie. Leur emploi doit s´accorder avec leurs valeurs, leurs conceptions de la société, de la famille
et de l´individualité. Souvent, cet état d´esprit laisse l´ancienne génération perplexe. « Ils ne veulent
plus vraiment travailler ! » jugeait un lobbyiste économique plus âgé. Est-ce vraiment le cas ? Ne
s’agit-il pas là de deux conceptions différentes ? Du fait des crises politiques et économiques, la
génération Y porte un regard critique sur des valeurs telles que le statut ou l´argent ainsi que sur les
rôles de genre et sur l’égalité entre femmes et hommes. Cette remise en question a un impact
considérable sur les conceptions de la société et de l´économie d´un pays. De plus, la génération Y
est mobile et fait preuve d’une capacité d´adaptation par-delà les frontières. A leur tour, ces
éléments ont un impact au niveau régional.
Le congrès international « Génération Y + Démocratie des genres aujourd’hui = Economie de demain
» abordera les questions suivantes :
Que signifie concrètement cette évolution des rôles et des valeurs pour la situation économique et
sociale dans l’espace frontalier entre l’Allemagne, la France, la Suisse, le Luxembourg et l’Autriche ?
Comment les exigences à l’égard des employé·e·s et des employeurs-ses évoluent-elles ? Que signifie
précisément « la démocratie des genres » dans la pratique ? Quels exemples de bonnes pratiques de
démocratie des genres existent déjà ? Quelles possibilités de mise en réseau offre cette région
frontalière ?
Sont invitées toutes les personnes intéressées, les élu·e·s et les scientifiques.
Plus d´informations à venir.
Die Konferenz ist eine Veranstaltung der GFGZ in Kooperation mit
dem Europäischen Parlament und dem Euro-Institut.
La conférence est organisée par la GFGZ en coopération avec le
Parlement européen et l’Euro-Institut.

Source : GFGZ – Gesell. z. Förderung der grenzüberschreitenden Zusammenarbeit www.gfgz.org

Kontakt : info@gfgz.org

Flag fr_FR  Salaire minimum en Allemagne : bilan positif

Bilan positif pour le salaire minimum allemand

Source : © CIDAL – 16 sept. 2015

Certains avaient prédit une destruction massive d’emplois. Il n’en est rien. Neuf mois après sa création, le salaire minimum semble avoir des effets positifs en Allemagne. Il « profite, en particulier, aux personnes peu qualifiées et en formation », s’est réjouie mardi la ministre allemande de l’Emploi et des Affaires sociales, Andrea Nahles, lors d’une conférence organisée par la Confédération allemande des syndicats (DGB).

Des bénéfices pour les salariés peu qualifiés et en formation

Selon l’Office fédéral des statistiques (destatis), ces deux catégories ont enregistré des hausses de salaires nettement supérieures à la moyenne au premier trimestre (respectivement de de 4 % et 2,8 %). Plus généralement, le salaire minimum semble avoir apporté un gain de pouvoir d’achat sensible aux salariés des régions de l’est, et à ceux des secteurs à bas salaire (restauration, services de surveillance et de garde, etc.) Fixé à 8,50 euros de l’heure, il profite au total à 3,7 millions de salariés.

Toujours selon les statistiques, le salaire minimum n’a entraîné de hausse des prix notable, la chute du prix du pétrole asséchant l’inflation. Par contre, il pourrait contribuer à l’équilibre des comptes sociaux. Le nombre de personnes à très bas salaire touchant une allocation de complément de l’État a, en effet, diminué.

  • Moins de « minijobs »

Autre effet notable : un reflux net des « minijobs ». Depuis le début de l’année, leur nombre aurait baissé de 200 000 en moyenne par rapport au niveau de 2014, constatent les spécialistes du marché du travail. Il est, toutefois, impossible de savoir si ces emplois précaires se sont transformés en emplois réguliers, affirme le président de la Confédération des associations patronales allemandes (BDA), Ingo Kramer.

La fraude semble, en tout cas, restreinte. Sur 25 000 contrôles effectués, seules 300 infractions ont été constatées.

  • Créé au bon moment

La ministre du Travail et des Affaires sociales espère maintenant une revalorisation du salaire minimum d’ici à 2017. Il reviendra à une Commission spécifique d’en décider.

Elle souligne, par ailleurs, que le salaire minimum a été créé au bon moment. Il garantit, en effet, que les réfugiés souvent peu qualifiés et non germanophones qui affluent actuellement en Allemagne ne seront pas « exploités » par des employeurs peu scrupuleux.

Source : News du Passe-droit Allemagne – Octobre 2015- CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

www.strasbourg.cci.fr

Contact : actusjuridiques.strasbourg@alsace.cci.fr

Flag fr_FR  Marché allemand : de l’argent frais pour les start-up.

De l’argent frais pour les start-up

Source : © CIDAL – 17 sept. 2015

Le gouvernement allemand veut soutenir la création et le développement d’entreprises innovantes. Or, les porteurs de projets ont parfois du mal à attirer les investisseurs et à trouver des financements. Pour y remédier, Berlin a adopté mercredi un ensemble de mesures visant à leur faciliter l’accès au marché du capital-risque.

La principale nouveauté est le doublement à 500 000 euros du plafond d’investissement ouvrant droit à une subvention représentant 20 % du montant investi.

Cette subvention est ouverte business angels, particuliers ou entreprises, qui soutiennent des start-up pour un montant minimum de 10 000 euros. Entre mai 2013 et août 2015, elle a déjà permis de drainer 100 millions d’euros vers des jeunes pousses innovantes. La plupart du temps, les business angels apportent en outre aux jeunes créateurs leur expérience de la gestion d’entreprise et leurs contacts.

 

  • Soutien aux idées courageuses

Le gouvernement souhaite, de plus, voir les investisseurs soutenir des idées nouvelles et des projets courageux. Pour les y encourager, il a adopté une double mesure fiscale : un droit au remboursement de l’impôt sur les plus-values de cession en cas de revente, et une subvention de compensation proportionnelle au capital investi en cas de pertes. Jusqu’à présent, ces droits à compensation étant limités à 20 % du capital investi sous un plafond de 250 000 euros.

Enfin, le gouvernement s’est engagé à ne faire peser sur le financement des start-up aucune nouvelle charge. Les entreprises innovantes seront ainsi exemptées de l’imposition sur le flottant (parts des actions effectivement cotées en bourse).

Plus d’informations :

Office de presse et d’information du gouvernement fédéral (en allemand) :

www.bundesregierung.de/Content/DE/Artikel/2015/09/2015-09-16-wagniskapital-eckpunktepapier.html

Source : News du Passe-droit Allemagne – Octobre 2015 – CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

www.strasbourg.cci.fr

Contact: actusjuridiques.strasbourg@alsace.cci.fr

Flag fr_FR  Ouvrir de nouvelles perspectives entre l’Alsace du Nord et la métropole de Karlsruhe

Matinée du SCoTAN :

6ème rencontre annuelle des élus et des acteurs de l’aménagement du territoire en Alsace du Nord.

Samedi 17 octobre 2015 de 9h à 12h
Séminaire de jeunes à Walbourg

La Matinée du SCoTAN constitue, chaque année, un évènement marquant en Alsace du Nord, en matière d’aménagement et de prospective territoriale. Les dernières éditions ont réuni plus d’une centaine de participants dont de nombreux élus, représentants institutionnels et organisations socio-professionnelles.

‘’Ouvrir de nouvelles perspectives entre l’Alsace du Nord et la métropole de Karlsruhe’’

Table ronde 1 : Alsace du Nord / région de Karlsruhe : quelles complémentarités de part et d’autre du Rhin?

L’évolution du périmètre régional et la présence de la métropole de Karlsruhe peuvent-elles repositionner la centralité de l’Alsace du Nord, et dans quelles conditions ? Cette géographie régionale recomposée ouvre-t-elle de nouvelles opportunités ?

Intervenants (sous réserve de modifications) :

– Claude Sturni, président du syndicat mixte du SCoTAN
– Philippe Richert, président du Conseil régional d’Alsace
– Frank Mentrup, Oberbürgermeister de Karlsruhe/président de la
TechnologieRegion Karlsruhe
– Guy-Dominique Kennel, président de l’ADIRA / sénateur du Bas-Rhin

 

Table ronde 2 : Les déplacements comme levier de développement prioritaire entre l’Alsace du Nord et Karlsruhe

L’objectif de cette table ronde vise à mieux comprendre le fonctionnement transfrontalier en termes de mobilité et de développement, de manière à dégager les principaux enjeux d’aménagement transfrontaliers entre ces deux territoires de vie.

Intervenants (sous réserve de modifications) :

– Wolfgang Grenke, président de l’Industrie und Handelskammer (CCI) de
Karlsruhe
– Denis Hommel, président du SCoT de la Bande Rhénane Nord
– Antoine Herth, vice-président du Conseil régional d’Alsace
– Fritz Brechtel, président de l’Eurodistrict PAMINA

Inscription obligatoire par courriel : scotan@alsacedunord.fr

Télécharger le programme détaillé ici.

Lire la suite…

 

Source : SCOTAN www.scotan.fr

Flag fr_FR  A vos agendas : conférence à la CCI de Strasbourg le 13 octobre 2015

REUNION D’INFO

Tous à vos agendas …réunion à ne pas manquer !

« Allemagne – Salaire minimum légal et autres spécificités du droit du travail  »

Allez-vous embaucher du personnel en Allemagne ? A quelles cotisations sociales seront soumises les rémunérations versées ? Vous vous interrogez sur les heures supplémentaires et les congés ? Quelles sont vos obligations en tant qu’employeur français ? Quelles sont les règles à respecter en cas de licenciement ?
Pour vous permettre de prendre connaissance des dispositions allemandes, JurisInfo franco-allemand du Service Juridique de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin organise une réunion d’information gratuite

Le mardi 13 octobre 2015 à 17h00

CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin
Salle Saint Thomas
10 place Gutenberg à Strasbourg

Un verre de l’amitié sera servi à l’issue de cette réunion (durée : 2 heures environ).

Inscription par courriel à juridique@strasbourg.cci.fr
ou par téléphone au 03.88.75.25.23

Source : Newsletter « News du passe-droit Allemagne  » – Octobre 2015 – CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin www.strasbourg.cci.fr

Contacts : actusjuridiques.strasbourg@alsace.cci.fr

 

Flag fr_FR  Les 5 et 6 octobre à Kaiserslautern : réunion de la conférence du Rhin Supérieur

Deuxième réunion de travail commune du Sommet de la Grande Région et de la Conférence franco-germano-suisse du Rhin supérieur

les 5 et 6 octobre 2015 à Kaiserslautern

Le Secrétariat du Sommet de la Grande Région et le Secrétariat commun de la Conférence du Rhin supérieur invitent à la seconde réunion de travail conjointe des groupes de travail du Sommet de la Grande Région, du CESGR et de la Conférence du Rhin supérieur.

3 ateliers sur les thématiques:

– Climat/Energie et Enseignement supérieur/Recherche,

– Marché du travail / Formation et Environnement/Agriculture/Education au développement durable,

– Infrastructure/Mobilité et Economie/Promotion des entreprises/Compétitivité-Interclusting

seront proposés. L’objectif de ces ateliers est d’une part de faciliter la connaissance mutuelle des acteurs et de leurs thèmes et projets et d’autre part de permettre l’échange sur d’éventuels projets communs.

La manifestation sera traduite en allemand et en français.

Source : secrétariat commun de la Conférence du Rhin Supérieur

www.conference-rhin-sup.org

Information : secretariat.sommet@granderegion.net

Flag fr_FR  Prix franco- allemand de l’économie 2015.

 

Un prix franco-allemand est organisé. Start-ups alsaciennes, c’est l’occasion d’y participer !


Ce prix franco-allemand de l’économie 2015 est organisé sous le patronage des ministères de l’économie français et allemand.

Les sociétés peuvent participer dans l’une des cinq catégories de prix : environnement et climat, innovation et nouvelles technologies, ressources humaines, coopération industrielle, start-up.

Concernant le prix de l’innovation et des nouvelles technologies, cette catégorie récompense une innovation issue d’une coopération franco-allemande. Les organisateurs entendent par « coopération franco-allemande » un projet réalisé entre une société ou une organisation française et une société ou une organisation allemande lors des deux dernières années.

Concernant le prix de la start-up, cette catégorie récompense la réussite d’une start-up, également dans un contexte franco-allemand.

Date limite de candidature : lundi 21 septembre 2015.

Contact : www.francoallemand.com

Source : E-newsletter du 14/09/2015

http://www.e-alsace.net

Flag fr_FR  Allemagne – salaire minimum légal et autres spécificités du droit du travail.

TOUS A VOS AGENDAS !

REUNION A NE PAS MANQUER !

 

JurisInfo franco-allemand du Service Juridique de la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin organise en collaboration avec Maître Jörg LUFT – Rechtsanwalt, une réunion d’information sur le thème : « Allemagne – Salaire minimum légal et autres spécificités du droit du travail ».

Cette réunion aura lieu le mardi 13 octobre 2015 à 17h, à la CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin-10, place Gutenberg.

Vous pourrez ainsi prendre connaissances des dispositions législatives allemandes en matière de droit social et plus précisément si vous embauchez des salariés en Allemagne savoir à quelles cotisations sociales seront soumises les rémunérations versées, quelle est la législation en matière d’heures supplémentaires et de congés, quelles sont les obligations d’un employeur français et quelles sont les règles à respecter en cas de licenciement.

Contact : Inscription par courriel à juridique@strasbourg.cci.fr ou par téléphone au 03.88.75.25.23.

Source : Actualités juridiques septembre 2015 – CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin

Flag fr_FR  Etude portant sur le marché transfrontalier.

Un universitaire, Michel Hau, le président de la maison de l’emploi de Strasbourg, Patrick Roger, et le directeur de l’agence pour l’emploi d’Offenburg, Horst Sarbacher, ont mené récemment une étude relative au marché transfrontalier.

20.000 salariés du Bas-Rhin travaillent dans le Land voisin du Baden-Wurtemberg, dont 6.00 dans le proche Ortenau. Ce chiffre tend à faiblir, sauf sur le territoire de Wissembourg,  et la moyenne d’âge à augmenter.

Les obstacles principaux obstacles sont ceux de la maîtrise de la langue, mais aussi du niveau de salaires allemands qui n’est plus aussi attractif que par le passé. Le niveau de formation des français reste aussi difficile à apprécier pour les employeurs Outre-Rhin.

Les agences pour l’emploi allemandes prévoit à compter de septembre un accompagnement spécifique aux demandeurs d’emploi français. Une offre à utiliser largement car l’Ortenau propose de nombreux postes dans le commerce et l’industrie.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 28/8/2015

Flag fr_FR  Haguenau : la rentrée des créateurs et repreneurs d’entreprises

Journée d’information et de conférences sur la création et reprise d’entreprises

Envie de créer votre entreprise, vous êtes entrepreneur mais ne savez pas par ou commencer ? Une seule journée pour répondre à toutes vos questions !

Le vendredi 18 septembre 2015

Lieu : Le CAIRE
Adresse : 84 route de Strasbourg 67500 HAGUENAU


Horaires

9h – 17h

Source :  www.ville-haguenau.fr

Information :  Dominique Platz , Tél : 03 88 63 39 00

 - Crédit :

Flag fr_FR  Rencontre transfrontalière entre Rastatt et Forstfeld : des perspectives d’emploi en Allemagne

Le maire de Forstfeld et le Landrat de Rastatt se rencontrent régulièrement pour faire le point sur la situation économique dans leur territoire respectif.

Dans le secteur de l’emploi, l’activité économique et les investissements sont en plein développement en Allemagne : ainsi au plan national Bosch embauche 18 000 diplômés dans le cadre de son plan « Industrie 4.0  » et dans le pays de Bade, Mercedes Benz recherche 550 personnes. Au Baden Airpark, avec l’essor de l’impression 3 D, la société Stratathys a recruté 80 salariés. De manière générale, plusieurs milliers places d’apprentissage sont offertes avec la possibilité de se former en cours en France et en pratique dans une société allemande.

En matière de transports entre les deux territoires, un projet de financement Pamina Interreg V est en cours pour créer une piste cyclable entre Iffezheim et Roppenheim . Une étude de faisabilité est également en cours pour la création d’une ligne de bus Rastatt-Haguenau.

Source : DNA du 17/07/2015

Flag fr_FR  Coopération Alsace / Rhénanie Palatinat : rencontre entre M. Richert et Mme Dreyer

Récemment s’est tenue à Strasbourg une rencontre entre le Président du Conseil Régional d’Alsace, M.  Richert, et Mme Dreyer, ministre-présidente de Rhénanie-Palatinat au cours de laquelle ont été évoqués plusieurs dossiers relatifs à la coopération transfrontalière entre les deux territoires.

Parmi ces projets en cours , il convient de citer ceux visant surtout l’amélioration de l’emploi transfrontalier et de l’apprentissage dans les deux pays notamment par le développement du multilinguisme et l’amélioration des liaisons ferroviaires :

– le projet bilatéral de mise à disposition de jeunes enseignants diplômés du premier degré en Allemagne mis en place par le ministère de l’Education de Rhénanie-Palatinat doit apporter un soutien à la filière bilingue paritaire en Alsace.

– l’opération « Réussite sans frontière / Erfolg ohne Grenzen » facilite l’accès des jeunes au marché de l’emploi du pays voisin par un processus d’apprentissage transfrontalier unissant l’Alsace au Bade-Wurtemberg et à la Rhénanie-Palatinat.

– dans le secteur des transports et pour faciliter la mobilité professionnelle, les deux interlocuteurs ont annoncé le cofinancement d’une étude portant sur les besoins et les améliorations des relations ferroviaires entre l’Alsace et le Palatinat incluant la Sarre et Bade.

– en matière de recherche et d’innovation, la politique commune « Offensives Sciences » lancée depuis 2011 avec la Bade-Wurtemberg, l’Alsace et la Rhénanie-Palatinat sera poursuivie.

Source : DNA du 16/07/2015 et Journal des Entreprises du 16/07/2015

Flag fr_FR  La Région Alsace participe à « Eucor Entrepreneurship », un projet ambitieux et innovant soutenu dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir

Philippe Richert, Président du Conseil Régional d’Alsace, Ancien Ministre, se félicite de la sélection du projet « Eucor Entrepreneurship » par le Commissariat général à l’investissement. «Eucor Entrepreneurship», déposé par l’Université de Strasbourg, associe directement dans sa mise en oeuvre la Région Alsace, l’entreprise Start Hop, les organismes consulaires, l’incubateur régional SEMIA, Alsace Innovation, l’Université de Haute Alsace, le Conseil Départemental du Bas-Rhin, l’agglomération de Mulhouse et l’Eurométropole de Strasbourg ainsi que l’ADEC (Association pour le Développement des Entreprises et des Compétences).
Il a été retenu parmi les 18 projets préalablement sélectionnés.
« Eucor Entrepreneurship » porte sur la promotion de la culture de l’innovation et de l’entreprenariat auprès des étudiants de l’espace rhénan et des jeunes Alsaciens en particulier, quels que soient leur statut ou leur situation professionnelle.
L’enjeu est en effet de faire émerger une société entrepreneuriale, interculturelle et transfrontalière.

Lire la suite

Source : Alsagora / Communiqué de presse de la Région Alsace

Merci à Aurélie Boitel, Eurodistrict PAMINA pour cette information.

Flag fr_FR  Prix Franco-Allemand de l’économie 2015


Sous le patronage
d’ Emmanuel Macron,
Ministre de l’Economie
de l’Industrie et du Numérique


Sous le patronage
de Sigmar Gabriel,
Ministre fédéral de l’Économie
et de l’Énergie

Le Prix Franco-Allemand de l’Economie met à l’honneur la coopération des entreprises françaises et allemandes. Ce prix hautement symbolique récompense des exemples de « Best-Practice » franco-allemands des deux dernières années dans les domaines suivants :

           ●  l’environnement et le climat
●  les ressources humaines
●  l’innovations et les nouvelles technologies
●  la coopération industrielle
●  le prix de la start-up

CANDIDATURE

Date limite de candidature :
jeudi, le 10 septembre 2015

Le Prix Franco-Allemand des Industries Créatives et Culturelles a pour objet de mettre à l honneur et recompenser les coopérations franco- allemandes (entreprises, institutions ou individus) les plus talentueuses et performantes dans les domaines suivants:

           ●  Editions musicales
●  Livres
●  Editions cinématographiques
●  Editions numériques, jeux vidéos
●  Mode
●  Design
●  Medias
●  Commerces culturels (Luxe, galeries d’ Art…)

CANDIDATURE

 Date limite de candidature :
jeudi, le 10 septembre 2015


Source : Lettre de la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie.

Contact : Pour toute question complémentaire, nous restons à votre disposition par Tél : 01 40 58 35 33 ou par e-mail sous www.francoallemand.com

Flag fr_FR  Quatre cadres britanniques rachètent Thermal Ceramics à Wissembourg

Thermal Ceramics, installée à Wissembourg est devenue Sitek Insulation suite au rachat de l’entreprise par quatre cadres britanniques.

Le groupe américain Johns Manville avait implanté un site de production de matériaux d’isolation pour le bâtiment en 1965 à Wissembourg. En 1990, la société a été reprise par le groupe Morgan et s’est alors appelée Thermal Ceramics. En janvier 2015, quatre cadres britanniques ont repris l’activité et ont permis de préserver 123 emplois en Alsace du Nord.

L’ADIRA a su mobiliser les acteurs et moyens locaux pour permettre un accompagnement global. Un financement a été trouvé dans le cadre de la revitalisation Bürstner et d’autres actions sont en discussion.
Avec le soutien du groupe Morgan, la PME prend désormais un nouveau départ, les investisseurs souhaitent recruter une dizaine de collaborateurs supplémentaires d’ici 2016 et développer les ventes sur des marchés de niche à travers l’Europe. Par ailleurs, une politique d’investissement permettra de moderniser l’outil de production et de pérenniser les emplois sur le site de Wissembourg.

Le 29 mai 2015, une rencontre a été organisée avec Denis Brunet, les quatre investisseurs britanniques (John Simons, Ron Wainwright, Dominic Bodart et John Middleditch), plusieurs élus d’Alsace du Nord : Frédéric Reiss, Député, Christian Gliech, Maire de Wissembourg, Stéphanie Kochert, Conseillère départementale et Jean-Max Tyburn, Vice-Président de la Communauté de communes du Pays de Wissembourg, la SODIV et la BPI.
Tous ont salué la bonne nouvelle pour le territoire !

SITEK Photo ADIRA

Source : La lettre de l’Adira – Juin 2015
Contact  : Jean-Michel Staerlé à l’ADIRA au 03 88 52 82 81.

Flag fr_FR  Une étude en sociologie du CNRS analyse les obstacles au travail transfrontalier

Le sociologue Vincent Goulet du CNRS de Mulhouse a récemment présenté les résultats d’une enquête portant sur les entraves à l’embauche de français en Allemagne. Ce constat porte en particulier sur la jeunesse du sud de l’Alsace, alors que les sociétés du Baden-Wurtemberg voisin embauchent.

Les obstacles concernent à la fois le manque de mobilité des jeunes, leur faible niveau en langue, leur manque de qualification et leur mauvaise connaissance du marché du travail Outre-Rhin.

Une nouvelle étude est en cours, portant sur les jeunes d’Alsace suivant un apprentissage transfrontalier. Ses résultats seront publiés à la fin de 2015.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 22/05/2015.

Flag fr_FR  Réussir à travailler avec les allemands : atelier à Colmar le 23/06/2015

Vos rendez-vous

Comment réussir à travailler avec les Allemands ? 23/06/15 Colmar – Inscription jusqu’au 12/06/15

filauto-invitation-bandeau

.

Mardi 23 Juin / COLMAR

CCI Colmar Place de la Gare

 Intervenant : Ronald HOPP – Expert Business Developpment

 

8h30 – 10h00 : Comment aborder le marché ?

  • Préparation d’une stratégie adaptée
  • Trouver les entreprises et les marchés pertinents
  • Identifier les contacts-clefs 

10h00 – 12h00 : La communication franco-allemande

  • L’interculturel, clé de la compréhension
  • Adaptez vos outils de communication

Cas pratique : Analyse et conseils sur vos documents de communication

13h30 – 17h30 : Réussir vos négociation avec vos partenaires allemands

  • La négociation avec les Allemands en quelques mots
  • Construction de l’argumentaire
  • Déroulement de l’entretien

Cas pratique : Simulation d’entretien

 

Les raisons de participer à cet atelier :

  • Au-delà d’un marché de proximité, prendre en compte les spécificités du marché allemand pour les associer à votre propre démarche de développement export
  • Adapter et développer des outils de communication appropriés à vos cibles sur le marché allemand
  • Adapter et développer votre argumentaire à votre interlocuteur allemand
  • Cas pratiques pour améliorer la communication et la négociation avec vos partenaires actuels et à venir
  • Préparer votre participation à la Mission de Prospection Automobile en Bavière et dans le Baden Wurtemberg, organisée du 24 au 26 Novembre 2015

separation-bleue

Date limite d’inscription 12/06/15 (nombre limité de places)

Participation gratuite, inscription obligatoire

s-incrire-rouge

 

CONTACT

Pour toute question sur le programme FILAUTO :

Source : Newsletter Industrie CCI Alsace Mai 2015

Flag fr_FR  Les entreprises du pays de Bade cherchent de la main d’oeuvre

La situation économique du pays de Bade est très bonne, les entreprises du secteur sont à la recherche de salariés. Les hôpitaux, maisons de retraite et maisons de soins offrent des centaines d’emplois.

Dans le secteur industriel près de Karlsruhe, la société Blanco et Ego, qui produit des appareils ménagers, propose près de 200 postes de travail. Chez Daimler-Mercedes, 250 emplois sont à pourvoir. 5.000 places d’apprentissage sont disponibles à l’agence pour l’emploi de Karlsruhe-Rastatt.

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace du 06/05/2015

 

Flag fr_FR  Partenariats franco-allemands d’aides à la recherche d’emploi

Dans le domaine de l’aide à la recherche d’emploi, existent, depuis des dizaines d’années, des relations entre Pôle Emploi, et son équivalent allemand nommé Bundesagentur für Arbeit.  Il y a deux ans, un partenariat officiel a été mis en place entre la Moselle et le Pays de Sarre.

Des relations bilatérales viennent d’être mises en place en Alsace, avec en particulier des liens avec les agences pour l’emploi du Baden-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat. Cette aide à la recherche d’emploi a été financée par le programme Intereg V Rhin Supérieur 2014-2020.

Source : « Les Echos » du 18/05/2015

Flag fr_FR  PAMINA : Interview de Patrice HARSTER

Le Journal « La Croix » a publié le 26 mars dernier, sous la signature de François Ernenwein , une interview de Patrice Harster, le directeur général de l’Eurodsitrict Regio PAMINA. Il présente le rôle économique joué par la coopération tranfrontalière entre le Nord de l’Alsace, le Mittlerrer Oberrhrein et le Palatinat du Sud. 

Ce sont des pompiers, raconte-t-on, qui ont commencé à écrire cette histoire. Au lendemain de la dernière guerre, des volontaires de Wissembourg (en France) et de Bad Bergzabern (en Allemagne) se livrent à des manœuvres communes. Pour Pierre Bertrand, ancien maire de Wissembourg, on peut trouver dans ce récit les origines de cette coopération transfrontalière toujours si vivante. Mais l’anecdote sert aussi à souligner tout le pragmatisme nécessaire en la matière: « Les raccords des tuyaux allemands n’étaient pas les mêmes que ceux des tuyaux français. Il a fallu inventer des solutions: une simple pièce métallique peut ainsi avoir une haute charge symbolique… »

Admettons tenir là (sans oublier les jumelages) un acte fondateur de la coopération transfrontalière entre le Palatinat – la partie allemande du Rhin supérieur – et le nord de l’Alsace. Mais, après cet épisode des tuyaux, tout ne s’est pas déroulé aussi simplement. Il a fallu au moins trente ans, une sérieuse purge des mémoires, pour entrer pleinement dans une phase active de cette coopération transfrontalière. Et il va falloir encore trente nouvelles années pour dessiner le paysage d’aujourd’hui, très foisonnant. Même les services de l’État dans le champ régalien (armée, police) acceptent de s’y inscrire.

Patrice Harster, le directeur général de l’Eurodistrict Regio Pamina, déroule la carte des multiples réseaux engagés dans cette coopération. Dans le Rhin supérieur, 11 structures publiques, à des échelles territoriales différentes, sans hiérarchie entre elles, « traitent à peu près des mêmes sujets » comme l’aménagement du territoire, les transports, l’apprentissage, l’économie, l’emploi… Un vrai maquis, allant du «macro» au «micro», œuvrant à des partenariats par-delà les frontières.

C’est pourtant au plus près du terrain, dans l’Eurodistrict qui réunit le Palatinat du Sud, la région Mittlerrer Oberrhein, et le nord de l’Alsace (Pamina) qu’on mesure mieux les avancées faites d’actions concrètes. On s’ingénie là à résoudre les problèmes pratiques. Nous sommes des « sherpas », dit Patrice Harster.

Lire la suite

Source : La Croix – 26.03.2015 – François ERNENWEIN.

Infos : www.eurodistrict-regio-pamina.eu et www.infobest.eu/infobest-pamina.eu

Flag fr_FR  Le Mittelstand : pièce centrale de l’économie allemande

Une récente campagne publicitaire très originale a mis en lumière les petites et moyennes entreprises du Mittelstand Outre-Rhin. Un spot télé des chambres de métiers allemandes fait ainsi la promotion des métiers de l’artisanat pour les jeunes.

Ces PME représentent 99,6 % des entreprises privées dans le pays. Il peut s’agir de société industrielles de taille moyenne, mais aussi des start’s up et d’entreprises artisanales traditionnelles; toutes reposent sur les même critères de fonctionnement : elles sont familiales, implantées dans leur région d’origine, et s’appuie sur la formation en alternance de leurs apprentis.

Le secteur autour de Karlsruhe et de Baden-Baden enregistre ainsi 18.00 entreprises artisanales, avec 1.300 nouveaux immatriculés en 2013 et  7.000 apprentis actuellement en formation.

Cependant le secteur du Mittelstand se heurte à un manque de main d’oeuvre, le spot publicitaire, visible sur YouTube et intitulé « Das Handwerk 2014 : Stürzt euch drauf » compte attirer de nouveaux jeunes vers le Mittelstand.

Source : Institut de recherche pour le Mittelstand (IfM) Bonn

Flag fr_FR  Le boulanger-pâtissier DREHER de Kehl réussi son implantation à Strasbourg

Thomas Dreher a créé son entreprise à Kehl en 1987, avec pour son enseigne la figure d’un boulanger portant un kougelhopf. Depuis, 18 filiales ont été ouvertes en Allemagne entre Baden-Baden et Offenburg, employant 190 salariés. A Kehl un quart du personnel en production et dans les services est français. Une bonne partie de la clientèle outre Rhin est également française.

La filiale française a été ouverte en 2013 près de la cathédrale de Strasbourg par son fils, maître boulanger, mais aussi diplômé en économie. Le succès a été rapide dans le nouvel établissement strasbourgeois : trois livraisons quotidiennes de produits se font depuis Kehl, les 7 employées sont françaises.  Et le jeune dirigeant Benjamin Dreher, fort de ce succès, n’exclut pas de poursuivre l’ouverture d’autres filiales en Alsace.

Source : DNA 10.03.2015

 

 

Flag fr_FR  Étude sur les travailleurs frontaliers

L’INSEE a publié en février 2015 une étude « Résider en France et travailler à l’étranger ».

Ainsi, 353 000 navetteurs transfrontaliers résident en France tout en travaillant dans un pays voisin. Ces navetteurs ne sont pas nécessairement français, ils sont nombreux à être de nationalité étrangère. La Suisse est la première destination des frontaliers.

Près de 50 000 travailleurs résident en France et travaillent en Allemagne. Dans l’autre sens, les flux provenant d’Allemagne se chiffreraient à environ 4000. Certaines zones d’emploi concentrent le plus de travailleurs frontaliers, ainsi, à Wissembourg, en Alsace du Nord, les frontaliers représentent plus de 30 % des actifs.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger l’étude de l’INSEE « Résider en France et travailler à l’étranger ».

Flag fr_FR  Nouvelle usine Kronen à Offenbourg

La brasserie Kronen va construire une nouvelle usine à Offenbourg.

Pour permettre d’accroitre son développement, la brasserie Kronen investit 10 millions d’euros pour construire un nouveau bâtiment qui comprendra le site de production, une boutique, un musée et un restaurant.

L’entreprise familiale emploie 45 salariés et produit 100 000 hl de bière chaque année. C’est la plus importante des cinq brasseries actives dans l’Ortenau.