Flag fr_FR Le nombre de jeunes alsaciens prêts à travailler dans le pays de Bade reste faible.

badische zeitung

Un récent article de la Badische Zeitung relève le faible nombre de jeunes alsaciens prêts à travailler dans le pays voisin de Bade.

Malgré un taux de chômage réduit de plus de la moitié – 4.2 % en pays de Bade et 10 % en Alsace –  le jeunes français ne se précipitent pas sur les postes vacants en Allemagne, par manque de flexibilité selon l’article.

Les cas tel que celui d’Elsa, une Mulhousienne de 22 ans qui est en stage de plusieurs mois à Neuenburg à 500 mètres de la frontière pour une formation de technicien design, reste en effet trop rare.

Les actions menées en commun par le Pôle Emploi en Alsace et l’Arbeitsgagentur du Pays de Bade ont été menées très largement et pourtant seuls 179 chômeurs d’Alsace ont signés un contrat dans le secteur de Fribourg.

Dans le nord du département les résultats sont un peu plus positifs : 353 alsaciens sans emploi  ont trouvé un emploi dans l’Ortenau. Pourtant globalement entre 2012 et 2015, le nombre de travailleurs frontaliers de France travaillant entre Offenburg et Lörrach a passé de 15.200 à 12.000.

Le manque de connaissance de la langue allemande par les jeunes et la faible attractivité à à leurs yeux, de la formation par apprentissage sont des obstacles à leur mobilité.

Source : L’Alsace du 11.04.16

Information : Badische Zeitung www.badische-zeitung.de

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces marqueurs HTML et les attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

8 + 19 =