Flag fr_FR Baisse record du chômage dans le pays de Bade.

Un nombre croissant d’offres d’emploi et la reprise printanière boostent le marché du travail allemand et font descendre le taux de chômage à 6,0 %, le taux plus faible enregistré au mois de mai depuis 25 ans. En parallèle, les premiers réfugiés arrivent sur le marché.

« La création d’emplois est particulièrement dynamique, et la demande de main d’oeuvre s’est nettement accélérée », commente le directeur de l’Agence fédérale pour l’emploi, Frank-J. Weise. Il y avait fin mai 80 000 chômeurs de moins qu’en avril, pour un total de2 664 000.

Dans le même temps, toujours plus de postes sont vacants. En mai, l’Agence fédérale dénombrait 655 000 offres, soit98 000 de plus que l’an dernier à la même époque.

Cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains mois, en dépit de l’arrivée des réfugiés sur le marché – les premières autorisations de travail commençant à être accordées. Sur 145 000 réfugiés actuellement inscrits, on trouve une large majorité de Syriens (85 000), suivis d’Irakiens et d’Afghans.

Les spécialistes pressentent certes une hausse du nombre de chômeurs, mais restent optimistes, car l’impact devrait rester faible : la situation conjoncturelle et le nombre de postes proposés permettront d’amortir sans problème les nouveaux arrivants.

3,7% de chômeurs dans le Bade-Wurtemberg

Le sud-ouest de l’Allemagne affiche également une nouvelle baisse (- 0,1%) et se place en seconde position derrière la Bavière (3,4%). Les entrepreneurs ayant toujours plus de difficultés à trouver du personnel qualifié, ce sont les chômeurs de longue durée qui profitent désormais de la situation. Quant au taux de chômage des moins de 25 ans, il reste très bas avec 2,0%.

Plus près de chez nous, la baisse reflète l’évolution du Land : les agences d’Offenburg et de Lörrach annoncent des taux inchangés de 3,3% et 3,1%, alors que celle de Fribourg affiche une légère baisse de – 0,1% pour un taux de 4%.

« Il y a aujourd’hui moins de chômeurs qu’il y a un an. Et ce bien qu’il y ait plus de personnes inscrites avec un passeport étranger. Cela montre que le marché du travail régional supporte bien le mouvement des réfugiés », se félicite Christian Ramm, le directeur de l’agence fribourgeoise. Et de se montrer confiant quant à l’évolution future du marché, car les réfugiés et autres groupes ayant des difficultés à prendre pied sur le marché devraient continuer de profiter du grand nombre d’offres vacantes.

306 postes supprimés chez Johnson Controls

Cela n’escamote toutefois pas certains conflits avec les annonces récentes de plusieurs entreprises d’externaliser leur production vers l’Europe de l’Est, comme chez Ferromatik à Malterdingen (130 postes déplacés en Tchéquie), ou encore de fermer une unité de production comme pour Johnson Controls à Neuenburg (306 postes supprimés dont 200 occupés par des transfrontaliers).

Source : Dernières Nouvelles d’Alsace 08.06.16 Florence Baader

www.dna.fr

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces marqueurs HTML et les attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

2 + 11 =