Flag fr_FR La fragile comparabilité des durées de travail en France et en Allemagne.

La mesure du temps de travail fait partie des objectifs assignés aux enquêtes Emploi européennes (EU Labour Force Surveys). Cet article propose d’examiner les conditions dans lesquelles les estimations de durée de travail sont construites à partir des enquêtes Emploi en France et en Allemagne. Il est surtout consacré à la mesure des heures effectivement travaillées, concept privilégié par les analyses économiques de court terme et les comptes nationaux. À partir de l’analyse des différentes composantes entrant dans le calcul du temps de travail, les différences entre les deux pays sont analysées au regard des conditions pratiques dans lesquelles les informations nécessaires à ces calculs sont collectées. Plusieurs dimensions apparaissent incontournables pour la compréhension fine de la qualité des informations collectées sur les semaines de référence et des biais affectant potentiellement les comparaisons entre pays : la précision des questionnements relatifs à la mesure des absences au travail, la tendance des personnes enquêtées à arrondir les grandeurs numériques, ainsi que les biais induits par les conditions dans lesquelles l’enquête est administrée.

Les analyses complètes de l’INSEE se trouvent sous :

Source : INSEE Thomas Körner (Destatis), Loup Wolff (Insee, CEE).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces marqueurs HTML et les attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

dix + sept =