Flag fr_FR PAMINA : Interview de Patrice HARSTER

Le Journal « La Croix » a publié le 26 mars dernier, sous la signature de François Ernenwein , une interview de Patrice Harster, le directeur général de l’Eurodsitrict Regio PAMINA. Il présente le rôle économique joué par la coopération tranfrontalière entre le Nord de l’Alsace, le Mittlerrer Oberrhrein et le Palatinat du Sud. 

Ce sont des pompiers, raconte-t-on, qui ont commencé à écrire cette histoire. Au lendemain de la dernière guerre, des volontaires de Wissembourg (en France) et de Bad Bergzabern (en Allemagne) se livrent à des manœuvres communes. Pour Pierre Bertrand, ancien maire de Wissembourg, on peut trouver dans ce récit les origines de cette coopération transfrontalière toujours si vivante. Mais l’anecdote sert aussi à souligner tout le pragmatisme nécessaire en la matière: « Les raccords des tuyaux allemands n’étaient pas les mêmes que ceux des tuyaux français. Il a fallu inventer des solutions: une simple pièce métallique peut ainsi avoir une haute charge symbolique… »

Admettons tenir là (sans oublier les jumelages) un acte fondateur de la coopération transfrontalière entre le Palatinat – la partie allemande du Rhin supérieur – et le nord de l’Alsace. Mais, après cet épisode des tuyaux, tout ne s’est pas déroulé aussi simplement. Il a fallu au moins trente ans, une sérieuse purge des mémoires, pour entrer pleinement dans une phase active de cette coopération transfrontalière. Et il va falloir encore trente nouvelles années pour dessiner le paysage d’aujourd’hui, très foisonnant. Même les services de l’État dans le champ régalien (armée, police) acceptent de s’y inscrire.

Patrice Harster, le directeur général de l’Eurodistrict Regio Pamina, déroule la carte des multiples réseaux engagés dans cette coopération. Dans le Rhin supérieur, 11 structures publiques, à des échelles territoriales différentes, sans hiérarchie entre elles, « traitent à peu près des mêmes sujets » comme l’aménagement du territoire, les transports, l’apprentissage, l’économie, l’emploi… Un vrai maquis, allant du «macro» au «micro», œuvrant à des partenariats par-delà les frontières.

C’est pourtant au plus près du terrain, dans l’Eurodistrict qui réunit le Palatinat du Sud, la région Mittlerrer Oberrhein, et le nord de l’Alsace (Pamina) qu’on mesure mieux les avancées faites d’actions concrètes. On s’ingénie là à résoudre les problèmes pratiques. Nous sommes des « sherpas », dit Patrice Harster.

Lire la suite

Source : La Croix – 26.03.2015 – François ERNENWEIN.

Infos : www.eurodistrict-regio-pamina.eu et www.infobest.eu/infobest-pamina.eu

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces marqueurs HTML et les attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

5 + treize =