Flag fr_FR Conférence annuelle de la Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT).

La conférence annuelle de la Mission opérationnelle transfrontalière (MOT) a réuni 150 personnes du 24 au 25 mai 2016 au Musée national de l’histoire de l’immigration à Paris. Le lieu a été bien choisi étant donné qu’il héberge actuellement une exposition sur la thématique des frontières.

Avec 2 millions de travailleurs frontaliers en Europe, et près de 400 000 sur les frontières françaises, la libre circulation, objectif majeur de l’union européenne, est une réalité quotidienne dans les territoires frontaliers. Cependant, le rétablissement de nombreux contrôles aux frontières pose des difficultés dans ces territoires où la frontière est vécue et traversée au quotidien.

C’est dans cette conscience que le président de la MOT, Michel Delebarre a ouvert le débat sur la question suivante : « Comment concilier le besoin d’une frontière ouverte pour les habitants des régions frontalières, avec la nécessité du renforcement des contrôles ? ».

La première table ronde a permis d’illustrer, par des témoignages concrets, ce vécu de la frontière comme une « ressource », qui peut être fragile et facilement « mise à mal ». La seconde table ronde a porté sur le rôle des politiques régionales, nationales et européennes dans la gouvernance transfrontalière et la diminution des obstacles à la coopération – et tout cela dans le contexte des développements actuels autour de la crise des réfugiés, des attaques terroristes et de la mise en question de Schengen.

Source photo : MOT

Walter Deffaa, directeur général de la Politique régionale et urbaine de la Commission européenne, a confirmé la haute prise en compte des enjeux transfrontaliers au niveau européen, car elle touche notamment à la mobilité des citoyens de l’Union européenne. Il a conclure par ce vœu : « J’espère que ces régions démontreront que ce n’est ni le repli, ni le cloisonnement qui sont l’avenir de l’Europe, mais que c’est bien cette coopération renforcée qui est notre futur à tous. » Un grand enjeu pour les régions transfrontalières et également une belle motivation pour le travail de l’Eurodistrict PAMINA !

Source : www.eurodistrict-pamina.eu

Informations : www.espaces-transfrontaliers.org

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces marqueurs HTML et les attributs:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

7 − 4 =